117

CHRONIQUE PAR ...

17
Lucificum
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 9/20

LINE UP

-JC Jess
(tout)

TRACKLIST

1)Intro
2)Matter in Your Hand
3)Never Be the same
4)Free in My Head
5)Anger
6)On the Track
7)Misery
8)Faster
9)Demons
10)Underman

DISCOGRAPHIE


JC Jess - Matter In Your Hand
(2007) - heavy metal shred - Label : Autoproduction



Musicien issu de la scène underground de Haute-Savoie, JC Jess de son nom de scène a participé à des formations locales comme Crysalid ou Black Hole. Pour son nouvel album, c’est dans son studio personnel qu’il a enregistré ces dix titres et c’est avec ce Matter In Your Hand qu’il nous revient après deux ans d'absence. C’est heavy-metal, c’est rétro et un peu kitsch, c’est inégal mais ça se veut parfois sympathique sans jamais toutefois confiner au sublime ; c’est un disque qui ne restera certainement pas dans les annales du genre mais qui augure un avenir intéressant à ce nouveau multi-instrumentiste Français.

Oui, multi-instrumentiste, car c’est lui qui assure l’intégralité des instruments. Fatigué des plans foireux de groupe, c’est donc avec un projet très personnel (puisque solo) que JC Jess arrive. Il assure sur l’enregistrement de Matter In Your Hand l’ensemble des parties, y compris la voix. A la base guitariste, cet album solo représente pour JC Jess une soif de liberté qu’il ne retrouvait pas dans ses groupes, et c’est donc un projet tout à fait égoïste (dans un sens non péjoratif) où il est le seul maître à bord en terme de direction artistique. L’avantage évident, c’est que le monsieur a les coudées franches pour s’exprimer ; l’inconvénient c’est de ne pas profiter d’influences et d’expertises d’autres musiciens ou techniciens. C’est donc pour le moment une autoproduction totale que l’on a entre les mains, un produit pourtant loin de faire amateur au niveau du son mais dont l’artwork of fire laisse un poil à désirer.

Mais après tout, JC Jess n’a besoin de personne, il sait ce qu’il veut, sait ou il va et ce qu’il aime : le heavy. Rien de bien novateur, pas d’influences prog’, pas de réelle virtuosité débridée, rien que du bon vieux heavy traditionnel sans sucre ajouté ni colorants, du pur jus. Alors la question est bien sûr de se demander ce que le disque de JC Jess peut bien apporter à un édifice dont toutes les pierres ont quasiment été posées dans le passé. Passée la petite intro, on découvre alors avec le titre éponyme un riff bien burné sur lequel JC Jess brode un petit lead néo-classique, entrée en matière un peu trompeuse vu que ce n’est pas du tout le style du reste de l’album. La voix de JC Jess est dans la veine des ténors du genre, même si on sent le bonhomme plus à l’aise dans les medium voire les graves que dans les aigus souvent en vigueur dans le style.

Oscillant entre heavy classique ("Never Be The Same", "On The Track") ou le heavy-speed ("Matter In Your Hand", "Faster"), on trouve aussi des titres plus calmes ou plus lents ("Free In My Head", "Demons"), mais on reste globalement sceptique sur la pertinence d’écrire ce genre de musique où de nos jours seuls les mastodontes du genre arrivent encore à se faire entendre. Enfin, peu importe, JC Jess fait sa musique avec ses tripes et on sent que ce Matter In Your Hand est un album sincère à défaut de déborder de qualité. Car hormis un ou deux riffs bien sentis, on sombre trop souvent dans un heavy à la limite du caricatural, sans réelle saveur et coulé dans le moule ancestral du genre. L’amateur de soli shredisant en trouvera de beaux spécimens sur "On The Track" ou "Anger" ; pour le reste, on se contentera de garder le nom de JC Jess en mémoire au cas ou ses productions futures se révèlent plus audacieuses. Parce que la musique de Matter In Your Hand, malgré ses qualités, ne restera pas dans les mémoires.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7