128

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 11/20

LINE UP

-Dave Mustaine
(chant+guitare)

-Marty Friedman
(guitare)

-Dave Ellefson
(basse)

-Nick Menza
(batterie)

TRACKLIST

1)Reckoning Day
2)Train Of Consequences
3)Addicted To Chaos
4)A Tout Le Monde
5)Elysian Fields
6)The Killing Road
7)Blood Of Heroes
8)Family Tree
9)Youthanasia
10)I Thought I Knew It All
11)Black Curtains
12)Victory

DISCOGRAPHIE


Megadeth - Youthanasia
(1994) - heavy metal - Label : Capitol Records



Cet album marque un tournant commercial dans la carrière du groupe car, même si Countdown to extinction était déja plus mélodique que les précédents, Youthanasia, lui, ne cache pas son ambition de toucher un public plus large à travers une production bien propre, mettant en valeur une musique moins aggressive. Les tempos ont carrément ralenti, la voix de Dave Mustaine est très travaillé (on a moins l'impression d'écouter une sorcière qui braille !!!) et le thrash des débuts a disparu. Youthanasia, à l'instar du black album de Metallica, a joué pleinement son rôle à l'époque de sa sortie, c'est-à-dire celui de convertir le grand public au heavy metal, et en cela, on peut faire un parallèle avec le Black Album de Metallica.

Pourtant, dès le 1er titre, "Reckoning Day", on a pas trop l'impression que les choses aient changé tant que ça, avec ce bon vieux riff thrashy, mais le refrain catchy annonce très vite la couleur de l'album ! Le style est bien plus accessible qu'autrefois. Un excellent morceau !!! "Train of Consequences" a été le 1er single de l'album, plus groovy que d'habitude, assez sympa avec l'harmonica à la fin, mais pas vraiment de quoi s'extasier ! C'est le genre de morceau qui lasse vite, et la preuve il n'est pas devenu un classique du groupe !!! Addicted to chaos représente bien le style de l'album, un titre mid-tempo avec un refrain mélodique et "grand public" peinard, un p'tit riff heavy pas aggressif pour un sou. Ce n'est pas mauvais, mais on atteint jamais les sommets d'un "Holy Wars" ou "In My Darkest Hour" !

Hélas, la grande majorité de l'album est de cette trempe, on ne s'éloigne pas du heavy-metal de base, mais on doit se contenter de titres mid-tempo assez plats ! La vitesse d'exécution n'est pas le problème en soi (l'album précédent, Countdown To Extinction n'était pas très rapide non plus, mais contenait des titres magnifiques et parfois atmosphériques) mais tout cela manque de consistance, ça ne décolle jamais ! Cet album est trop linéaire et c'est son plus gros défaut. Les compos sont toujours basées sur les mêmes structures et il y a même certaines parties solo aux rythmiques groovy qui sont quasiment interchangeables entre les chansons. Sans compter tous les refrains "soupes" qui se ressemblent beaucoup ! En clair, on a l'impression que c'est toujours la même recette qui est appliquée sur chaque titre et il est assez facile de décrocher de cet album !

Seulement 3 titres sont vraiment méchants: "Reckoning Day", le très heavy "Black Curtains" (qui aurait pu apparaitre dans un BO de film de par l'ambiance dark qui s'en dégage) et "Victory" qui contient un solo d'enfer. Ces 2 derniers titres clôturent l'album et contiennent tous 2 de beaux riffs qui, pour une fois, sont agressifs et parviennent à maintenir l'attention ! Il reste heureusement quelques moments très forts sur ce disque: la belle ballade populaire "A Tout Le Monde" (avec un travail grandiose à la guitare sur les harmonies à la fin du morçeau), les superbes parties de guitare de "I Thought I Knew It All", un morceau plein d'émotions (ahhhh quel refrain, surement le meilleur titre de l'album !!!) et Youthanasia, posé et assez majestueux. Mais cela ne suffit pas, malgré quelques beaux arpèges par ci par là, à faire de Youthanasia un grand album.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4