1464

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été mise en ligne le 14 décembre 2007
Sa note : 16.5/20

LINE UP

-Motor Ed
(guitare+chant)

-Trint Eastwood
(guitare+chant)

-Big Jim
(basse+chant)

-Daff Lepard
(batterie+chant)

TRACKLIST

1)All of Nothing
2)Dead Inside
3)Fingers to the Bone
4)This Place is Infected
5)School's Long Gone
6)Stuck in the Past
7)I Stand Alone
8)Liar
9)Wasted Life
10)I Don't Care
11)Scars are Reminders
12)Thief
13)Goodbye my Friend

DISCOGRAPHIE


Uncommonmenfrommars - Scars Are Reminders
(2005) - rock punk - Label : At(h)ome



«Bonjour, nous sommes les Uncommonmenfrommars et depuis deux albums nous secouons le cocotier du punk rock mélodique français. Notre précédent album a été unanimement salué par la critique et nous sommes de retour avec les mêmes ingrédients. Nous allons donc vous servir la même recette. Aussi ne nous en voulez pas si vous ressentez les mêmes sensations qu'à l'habitude. D'un autre côté, pourquoi nous décarcasserions-nous puisque ça a marché auparavant. Néanmoins, soyez assurés que nous faisons bien ce que nous voulons et que votre jugement n'entre pas en compte dans notre processus de composition.»

Soit amis Uncommonmenfrommars. Mais si vous déclarez ceci, comment se fait-il que votre première chanson donne un sentiment de jamais entendu dans votre musique ? Oui, il y a un petit relent de mélancolie dans ce riff d'ouverture de "All or Nothing". Dans le même genre d'évolution, on sent des mélodies plus présentes encore, sans pour autant verser dans le gnan gnan stupide qui serait à craindre. En fait, vous avez beau n'avoir rien changé dans vos méthodes, vous avez voulu voir ailleurs (pas trop loin non plus) si vous pouviez vous amuser aussi. Et à fort juste titre. Nous vous remercions de cela car c'était bien ce qui était le plus à craindre pour un 3e album de votre part : la redite et le tournage en rond. Mais non, et c'est évident dès les premiers accords de ce nouvel album. Autre nouvelle sensation, on sent un son plus metal dans les guitares. C'est à peine perceptible mais indéniable, vous Uncommonmenfrommars êtes allés lorgner vers quelque chose de plus metallique. Magnifique entrée en matière quoiqu'il en soit puisqu'il est bigrement tentant de qualifier cette ouvreuse de "All or Nothing" de meilleure composition jamais sortie de vos esprits fêtards.

La suite ? Ah oui, la suite. "Dead Inside." Toujours ce sentiment que les mélodies sont plus présentes et que l'influence métal s'entend. En fait le reste de l'album reste du même calibre, dans la même ligne directrice. Ce n'est absolument pas un reproche qui vous est fait là. Bien au contraire, nos oreilles abreuvées de metal ne peuvent que saluer cette démarche. Les oreilles de ceux peu enclins au genre ? Qu'elles se rassurent, Uncommonmenfrommars ne fait pas non plus du Megadeth. Il continue de faire du bon punk rock mélodique à l'ancienne agrémenté de ces éléments nouveaux. De toute façon, des groupes comme Pennywise et Bad Religion sur leurs derniers albums ont fait preuve d'au moins autant de metallicité. Vous ne serez pas dépaysés. Question dépaysement, la présence des refrains travaillés et à plusieurs ne vous en apportera aucun également. On nage en pleine spécialité Uncommonmenfrommars, spécialité tellement maîtrisée qu'il serait bien dommage de s'en priver. Oui pourquoi ? Quand on a une marque de fabrique, on peut se permettre de la conserver d'album en album sans craindre de lasser, surtout lorsque c'est bien fait.

Alors messieurs, vous avez introduit une petite dose de nouveauté mais sans toutefois changer la donne. C'est évident ! La patte du groupe est reconnaissable dans ses riffs aussi, car même s'ils sont plus mélodiques, ils sont toujours marqués de votre sceau. D'ailleurs, ces passages où la partie rythmique est engagée à s'exprimer seule sont aussi de votre cru, appellation d'origine contrôlée. Finalement, vous avez changé les apparences mais le fond reste le même. Un peu plus que cela tout de même. Car l'auditeur remarquera que le rythme s'est calmé aussi. Il n'y a plus tellement de boum boum punk rock. Comme si le plus de mélodies avait pour corollaire inévitable un rythme plus posé. Oui. C'est inévitable dans votre cas car sinon votre musique aurait perdu sa logique. Le boum boum se révélant la plupart du temps impertinent. Vous avez aussi décidé qu'un petit solo de temps en temps ne fera pas de mal. "Stuck in the Past" en contient d'ailleurs un magnifique, toujours mélodique et toujours porteur de cette charge émotionnelle plutôt inconnue auparavant chez vous. Bref vous avez encore vu tout juste sacripants. Des défauts ? On ne touche encore pas au génie absolu, mais peut-on le demander de chaque groupe ? Non.


Cela donne un disque une nouvelle fois hautement recommandable pour tout amateur de punk rock mélodique. Nouveauté, il pourrait devenir recommandable pour l'amateur de musique relativement musclée et mélodique. L'amateur de metal en fait. Certainement pas parfait, mais suffisamment dénué de faute grave pour se voir décerner un «Bravo». Voilà ce qu'est votre Scars are Reminders. Un dernier mot ?
« On vous a bien eu hein ? Vous vous attendiez exactement à la même rengaine et voilà qu'on vous sert quelques menues nouveautés ! Cela vous garde attentifs à nos prochaines sorties, c'est bien ! »


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7