1471

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 10/20

LINE UP

-Michael Sadler
(chant+claviers)

-Jim Crichton
(basse)

-Jim Gilmour
(claviers+chant)

-Ian Crichton
(guitare)

-Steve Negus
(batterie)

TRACKLIST

1)Marathon
2)How Are You ?
3)Breathing Lessons
4)Hands Up
5)Streets Of Gold
6)Blind Side Of The Heart
7)Return To Forever
8)Too Deep
9)You Know I Know
10)Rise And Shine
11)Worlds Apart

DISCOGRAPHIE


Saga - Marathon
(2003) - pop prog - Label : SPV



Marathon sort un peu moins de deux ans après l'excellent House Of Cards et j'avoue avoir eu quelques doutes quand à la capacité de Saga à refaire un album aussi bon en aussi peu de temps. Car Saga a quand même plus de 25 ans de carrière derrière lui et le fait de sortir un album tous les deux ans depuis 1993 peut avoir des effets néfastes sur la qualité, surtout après avoir sorti 13 albums studio ; il est difficile de se renouveler. Avec Marathon, rien de neuf à signaler si ce n'est que cet album a été bâclé.

Comme je le disais plus haut, un vieux groupe met en principe trois ou quatre ans pour sortir un album décent, mais pas moins. On sent un retour à quelque chose de plus joyeux, festif, comme le faisait Saga sur ses quatre premiers albums. Les influences "disco", en quelque sorte, repointent le bout de leur nez, mais les sonorités foncièrement heavy de Saga lancées dans les années 90 à partir de The Security of Illusion (1993) sont également de la partie. De Security of Illusion, il est justement question sur le premier titre, "Marathon", qui s'inscrit dans cette lignée heavy et bien balancé avec juste ce qu'il faut de mélodies et des claviers en retrait.

Dommage que le reste de l'album ne soit pas dans ce style. Car il faut vite se rendre à l'évidence, y'a pas mal de chansons à jeter là-dedans, le niveau d'inspiration est faible. Il reste heureusement quelques bons moments comme les morceaux les plus pop à la guitare sèche et aux nappes de claviers "grand public" et très agréables ("Breathing Lessons", "Blind Side Of The Heart" et "Rise And Shine"). Les morceaux les plus calmes sont donc les meilleurs, ils sont même meilleurs que ceux de House Of Cards dans ce style. Pour le reste, on sent que globalement, le groupe a de bonnes idées, mais elles sont tellement mal exploitées que bien souvent, ce sont juste quelques refrains ou passages instrumentaux qui tirent leur épingle du jeu. Si bien que sur chaque titre, on attend avec impatience le refrain tellement les couplets sont d'une niaiserie affligeante ; des couplets très pauvres en principe avec juste quelques notes de claviers et des lignes de chants "robotiques" censées nous ramener au Saga de la vieille époque, l'inspiration en moins.

Y'a bien des refrains catchy pop sur fond de riffs tranchants comme Saga sait si bien les faire ("Too Deep", "Streets Of Gold" et "You Know I Know (Chapter 12)" ; "You Know I Know" étant un des rares morceaux s'écoutant en entier avec plaisir sans que l'on ait envie d'appuyer sur la touche avance rapide !), sans oublier quelques passages instrumentaux sympathiques comme le solo endiablé de "How Are You ?" à grands renforts de claviers ou le court solo peu inspiré de "Hands Up" qui annonce un superbe intermède aux claviers... qui ne dure que 10 secondes ! Ben oui, même les solos de Ian Crichton sont bâclés et ne dégagent pas cette p'tite mélodie qui vous titille en plus de son coup de médiator magique. Généralement, ses solos ne sont qu'un enchaînement brouillon de notes dont on a du mal à percevoir où il a voulu en venir... à la limite si il n'y avait pas eu de solos sur l'album ça aurait été aussi bien (à part celui de "How Are You ?" vu que c'est le seul intérêt de la chanson).


Vous l'aurez compris, l'ensemble de Marathon ne vole pas bien haut, la déception est grande. L'album ne se laissera écouter uniquement pour le fan qui y décellera de bonnes choses ici et là. Et c'est vraiment frustrant de se dire qu'il y a du bon sur cette galette et que si le tout avait été plus travaillé, on aurait pu tenir un des meilleurs albums, un excellent compromis entre le vieux et le new Saga... ce sera peut être le cas pour le prochain album.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7