1505

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été mise en ligne le 30 décembre 2007
Sa note : 11/20

LINE UP

-Phil Vincent
(chant+guitare+claviers)

-Damian d'Ercole
(guitare+basse)

-Dirk Phillips
(batterie)

TRACKLIST

1)Show The World
2)Never Stand Alone
3)Test Of Faith
4)Who Will Be There ?
5)Message To God
6)One Of Us
7)Long Time Comin'
8)Caught In The Moment
9)Here In My Heart
10)Welcome To The Real World
11)Defying Logik
12)Shadow In The Night
13)Jessica
14)Back Of My Mind
15)Higher

DISCOGRAPHIE


Tragik - Poetic Justice
(2007) - hard rock - Label : Escape Music




Premier album du groupe Tragik, dont le chanteur, Phil Vincent, a déjà sorti un bon paquet d'albums solo ces dernières années. Encore un album de hard rock distribué par Escape. Et ça commence fort avec "Show The World", efficace et rapide, avec des choeurs réussis. D'emblée, la voix de Phil Vincent ne tarde pas à séduire l'auditeur, elle représente le point fort du disque, assurément.


Il est indiqué sur la pochette qu'un vrai batteur joue sur ce disque, cela paraît difficilement concevable tellement la batterie sonne comme une boite à rythme. Ce son mécanique gâche un peu le plaisir d'écoute. D'une manière générale, la production sonne amateur et manque quelque peu d'ampleur et de professionnalisme, et ce même si le son est propre. Poetic Justice est bien trop long également, l'album dure plus de 66 minutes ce qui est largement suffisant pour ce style de musique. Sur 15 chansons, Tragik s'étend inutilement alors que le groupe a déjà tout dit au bout de 10 morceaux (en étant gentil, 5 même en étant méchant).

Parmi les meilleurs titres, on retiendra "Who Will Be There ?", avec des guitares acoustiques qui apportent une touche bluesy intéressante, le hard rock direct, ponctué de chœurs judicieux sur "Long Time Comin'" et "Back Of My Mind", les claviers « FM » sur "Caught In The Moment" et le riff plus heavy sur "Shadow In The Night", accompagné là aussi de claviers discrets. De bonnes choses donc sur ce disque mais entrecoupées de titres plus quelconques ("Welcome To The Real World", "Test Of Faith", "Never Stand Alone" et son refrain interminable ainsi que la ballade sans intérêt "One Of Us").


Un skeud correct, avec ses qualités et ses défauts ; il ne se démarquera nullement de la masse avec les 50 000 sorties dans ce style chaque mois. Au suivant !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3