1598

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 12.5/20

LINE UP

-Doug Pinnick
(basse+chant)

-Ty Tabor
(guitare+chant)

-Jerry Gaskill
(batterie+chant)

TRACKLIST

1)Fish Bowl Man
2)Julia
3)She's Gone Away
4)Marsh Mellow Field
5)When You're Scared
6)Charlie Sheen
7)Smudge
8)Bitter Sweet
9)Move Me
10)Move Me, Pt. 2

DISCOGRAPHIE


King's X - Please Come Home... Mr Bulbous



Alors que King's X commençait à s'enfermer dans une certaine routine avec son album tous les deux ans et un style restant sensiblement le même, Please Come Home... Mr Bulbous revient mettre un bon coup de pied dans la fourmilière avec un album surprenant. La production déjà est quasi parfaite, mettant en valeur chaque instrument de façon millimétrique et avec une finesse rare ce qui fait que King's X n'a jamais aussi bien sonné. Ce qui peut rebuter au départ, c'est l'aspect très "light" que donne la production, King's X a complètement perdu ses sonorités heavy pour une musique qui se rapprocherait encore davantage du grunge/rock alternatif comme cela est le cas depuis Dogman. J'ai eu un peu de mal à me faire à ce virage, encore plus que pour Dogman.

On peut regretter le manque de puissance, mais King's X a toujours privilégié les mélodies dans sa musique donc bon, rien de nouveau de ce côté-là. L'album démarre avec "Fish Bowl Man", un titre bien groovy et fun, surtout comparé au reste. Le refrain n'est pas inoubliable, mais on passe un bon moment. Le pont est original, assez jazzy, chaque instrument s'éteint progressivement avant que le refrain ne reparte de plus belle. La gestion des silences sur ce disque est remarquable, les musiciens n'hésitent pas à s'arrêter progressivement de jouer pour ensuite repartir crescendo, avec une maîtrise et un feeling à couper le souffle. Ces parties instrumentales seront monnaie courante ici, ça change des traditionnels solos (il n'y en a aucun sur l'album).

Pour la qualité des compos en elle-même, il y a toujours, et comme sur chaque album, des titres imparables qui justifient à eux seuls l'achat du disque : les magnifiques ballades "Julia", "When You're Scared" et "Bitter Sweet" (cette dernière me fait un peu penser à ce que Pearl Jam a fait sur Yield), et le très aéré et beatlesien "She's Gone Away", avec le chant pop de Ty Tabor. "Charlie Sheen" est un peu dans le style de "Not Just For The Dead", ça me fait penser également à Pearl Jam, surtout au niveau du chant qui n'est pas sans rappeler celui de Eddie "peine à jouir" Vedder sur un titre de VS, la puissance en moins (sur le tribal W.M.A).

Les autres titres sont cool également, même si l'ensemble manque un peu de pêche. Je regrette juste la présence un peu systématique d'un chant larmoyant et plaintif sur pas mal de chansons, contribuant à rendre ce disque un peu ennuyeux. L'enchaînement "Move Me"/"Move Me (Part Two)" aux mélodies un brin cul-cul en est un bon exemple, surtout quand le groupe laisse durer le refrain dans la deuxième partie. Heureusement, quelques plans plus heavy bien efficaces permettent de rebooster le morceau. Please Come Home... Mr Bulbous est un album tout à fait convenable, très abouti et il aurait pu être excellent s'il avait été un peu moins pleurnichard. Mais on en ressort frustré car il ne contient pas de morceaux aussi forts que ceux des albums précédents, Dogman, Ear Candy et Tapehead.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1