1619

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 16/20

LINE UP

-Corven
(basse+chant)

-Eligor
(guitare)

-Dargon
(batterie)

TRACKLIST

1)The Witch Burns
2)Light of a Dead Star
3)Across the Landscape
4)In October Nightshades
5)Nehemah in Vulva Infernum
6)I Will Sleep With The Dragon
7)Misty Swamps
8)In the Heat of the Flames

DISCOGRAPHIE


Nehëmah - Light Of A Dead Star
(2001) - black metal - Label : Adipocère





Excellent. Un bon adjectif pour décrire ce groupe nouvellement apparu sur la scène black metal française qui se révèle décidément d'un rare dynamisme et d'une exceptionelle qualité.

Et d'amblée je peux vous dire que Nehemah s'inspire très fortement de Dark Throne période A Blaze in the Northern Sky. S'ils vous disent le contraire c'est qu'ils mentent, c'est trop flagrant. Mais loin de nuire à leur musique ça leur apporte au contraire une maturité impressionante pour un premier album. On sent que l'écriture est parfaitement maîtrisée et le groupe sait ce qu'il veut. Du black nihiliste. Alors tout commence par un grand feu (enfin, on entend les bruit des flammes pendant une bonne minute en guise d'introduction) dans lequel on devine que sont forgés les instruments car lorsqu'on les entend ensuite, on comprend que le groupe vient du cercle polaire où les instruments, ça se forge. Pourtant il est français ce groupe, mais son identité sonore le rattache indéniablement à la scène norvégienne du début des années 90, date d'explosion du mouvement black metal.

En effet, ce son est volontairement mauvais, nul, mal enregistré, mais en même temps on sent que cette production défaillante est aussi précise ... je sais, c'est étrange, mais le son est en même temps misérable et précis. Et ça, c'est LE truc qui fait de cet album un excellent album. Il mérite son appellation black metal contrôlé. Et la musique est du même calibre, elle est diablement black metal. Ces riffs qui vous hantent, vous harcèlent, cette voix horrible, rocailleuse font de ce Light of a Dead Star une perle.


Et là on arrive au problème du black metal. Je ne peux pas vous dire que cet album est génial car il propose une technique à toute épreuve, ou des mélodies sublimes, des riffs ravageurs ou même un son fantastique, non je peux juste vous dire que l'ambiance est glaciale, mortuaire et que c'est ça le black metal, c'est pour ça que c'est génial ou à chier. Bravo Nehemah.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5