162

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 15/20

LINE UP

-Nocturno Culto
(chant+guitare+basse)

-Fenriz
(batterie)

-Zephyrous
(guitare)

-Dag Nilsen
(basse)

TRACKLIST

1)Transilvanian Hunger
2)Snowfall
3)Archipelago
4)I En Hall Med Flesk Og Mjod
5)The Pagan Winter
6)Grave With A View
7)Eon / Thulcandra (Live)
8)Soria Moria (Live)
9)Natassja In Eternal Sleep
10)Cromlech
11)In The Shadow Of The Horns
12)Neptune Towers
13)Under A Funeral Moon
14)Skald Av Satans Sol
15)Iconoclasm Sweeps Cappadocia

DISCOGRAPHIE


Darkthrone - Preparing For War
(2000) - black metal - Label : Peaceville Records



Ceci est donc une compilation qui prend pour base ce mythique groupe qu’est Dark Throne, véritable pierre angulaire du black metal. Elle est éditée par Peaceville, ancien label de Dark Throne jusqu’en 1994 et Transylvanian Hunger. Et d’ailleurs cette compilation couvre la première partie, et sans doute la plus importante, de la vie du groupe, à savoir de 1987 à 1994. La galette réunit donc des démos de 1988 (les premières) et de 1989, ainsi qu’un concert datant de la même année et qui à l’époque faisait figure d’enregistrement d’album et non de live (c’était quelque chose à l’époque que d’avoir un album …). Et puis le reste des chansons est tiré des vrais albums du groupe, des 4 premiers, soient Soulside Journey (1991), A Blaze in the Northern Sky (1992), Under a Funeral Moon (1993) et Transylvanian Hunger (1994).

C’est en quelque sorte un petit monument d’Histoire qui vous est fourni ici puisque vous avez l’immense honneur d’entendre la formidable progression artistique du groupe. En effet, les premières démos de 1988 et 1989 sont clairement du death metal plutôt technique, et sans chant pour la démo de 1988. Il s’agit d’ailleurs d’une musique assez complexe et qui multiplie les changements de rythme, les arpèges et qui s’étale sur 8 bonnes minutes (!). A noter que le son est d’époque, c’est-à-dire plutôt approximatif et très « organique », il donne d’ailleurs plus l’impression d’être enregistré live … C’est d’ailleurs assez marrant de remarquer qu’on entend quasiment aucune différence au niveau de la qualité sonore entre l’enregistrement live de 1989 et les démos.

Vous avez donc droit ensuite aux 4 véritables premiers albums de Dark Throne. Le premier, Soulside Journey reste du bon death metal technique avec un son presque bon, ce qui est assez phénoménal quand on connaît Dark Throne. La musique de ce premier album est bonne, et a le mérite de montrer que Dark Throne sait manier ses instruments avec un certain doigté. Et puis après, il faut se préparer non pas à la guerre, mais au choc énorme que provoquera la sortie du deuxième album A Blaze in the Northern Sky. Est-ce le même groupe qui joue ? Et bien oui. Mais difficile à croire tant l’évolution musicale est gigantesque. En effet, le groupe est passé en un an et deux albums d’un bon vieux death technique à un black metal nihiliste et haineux qui deviendra la base et la référence de tous les groupes de true black qui naîtront à partir de la fin du millénaire. Le son devient pourri, il l’est même plus que celui des premières démos …, et surtout il est terriblement froid, cruel, sans vie, bref il est black metal. Le chant change aussi du tout au tout puisqu’il offre un raclage de gorge en règle de l’inégalable Nocturno Culto et la musique devient de la musique de manches, d’un dépouillement extrême mais aussi d’une excellence sans pareil.

La suite ne fait que confirmer avec des albums qui s’enfoncent de plus en plus dans les immondices, qui prouvent à chaque que l’on peut faire pire au niveau sonore (Transylvanian Hunger étant d’ailleurs enregistré au Fierce Recordings … soit la cave de Fenriz) et toujours plus simple musicalement. Le son ne sera jamais le même entre chaque album et prouve que le groupe ne regarde jamais derrière lui. Et la musique sera toujours de plus en plus horrible, toujours plus black metal.


Un pan de l’Histoire du black metal que cette compilation, surtout servie par un groupe légendaire parmi les légendaires, et qui se doit d’être dans toute collection des fans de Dark Throne. Elle représente aussi une excellente introduction au groupe puisqu’elle regroupe des chansons de la période la plus importante du groupe, celle de son changement radical et de ses meilleurs albums. Une bonne compilation malgré une volonté comme toujours de se faire quelques deniers sur un ancien groupe.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3