1670

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 16/20

LINE UP

-Fat Mike
(chant+basse)

-El Hefe
(guitare+trompette)

-Eric Melvin
(guitare)

-Erik Sandin
(batterie)

TRACKLIST

1)And Now For Something Completely Similar
2)Take Two Placebos And Call Me Lame
3)What's The Matter With Parents Today?
4)Dinosaurs Will Die
5)Thank God It's Monday
6)Clams Have Feelings Too (Actually They Don't)
7)Louise
8)Stranger Than Fishin'
9)Pharmacist's Daughter
10)Bottles To The Ground
11)Total Bummer
12)My Vagina
13)Herojuana
14)Theme From A NOFX Album

DISCOGRAPHIE


NOFX - Pump Up The Valuum
(2000) - punk - Label : Epitaph



Et encore une belle bouse de NOFX, décidément ces mecs ne savent faire que ça. Comment ça, une bouse? Mais oui, lisez moi donc ces paroles proprement déplorables à se demander s’il faut encore croire au potentiel de l’être humain. Non mais je vous jure. Rien que "Louise". Pour les amateurs de chewing-gum au clitoris, elle vaut réellement le détour. Et puis bon, qu’est-ce qu’on en a à faire de la pêche sur "Stranger Than Fishin'" hein (titre honteusement pompé au Stranger Than Fiction de Bad Religion). Heureusement, NOFX nous tire la larme quand il évoque son passé (vingt ans au service du punk rock déjà) sur "Theme From a NOFX Album".

Ah mais dis donc, tu ne parles pas beaucoup de musique! Ah mais oui très cher, cela est complètement exact. Dont acte? MMMmmmmh… Oui donc. Vous avez vu comme il fait beau les Lundis? Ben oui, c’est comme ça, Fat Mike aime les Lundi et pour la peine trouve le petit refrain glop glop sur "Thank God It’s Monday". A croire d’ailleurs que la connerie l’abreuve d’idées puisque d’une, toutes les chansons qui ont des paroles stupides sont bonnes, de deux, toutes les chansons ONT des paroles stupides. Au temps pour nous, nous devrons nous contenter de bonne musique alors. Et c’est sans problème ni se poser de question que NOFX déroule les riffs excellents au petamètre (dix ou douze ou quinze, chais plus… peut-être même dix-huit). Comment ne pas tomber raide dingue pour ceux de "Dinosaurs Will Die" (chanson aux paroles plus élaborées puisque les dinosaures ne sont rien d’autre que les majors du disque) qui sous leur simplicité désemparante cache un monstre d’efficacité. Une chanson enlevée et enivrante.

Car NOFX, comme sur tous ses albums, excelle lorsqu’il appuie sur le gay (la pédale quoi) pour délivrer des hymnes de punk rock mélodique. Et puis en plus, là où il est décidément très fort, c’est que quand il baisse le pied, il est aussi excellent. Prenez "Theme From A NOFX Album", chanson hymne s’il en est et hommage à la polka. C’est de la bonne vieille musique de pochetron avec accordéon jusqu’à ce que progressivement le groupe fasse monter la sauce pour nous prendre dans un tourbillon de folie et nous émerveiller par sa pêche. Car cette chanson en possède un cageot! Débordante d’énergie et le pire c’est qu’elle vous la file! Ne cherchez plus, Energizer, Duracel et consorts sont enterrés avec force et application (ce qui ne veut rien dire, nous sommes d’accord). Et puis il y a tellement de chansons qui nous offrent des moments magistraux. "Bottles To The Ground" avec son final entêtant, "Herojuana" qui nous gratifie d’un début émouvant et "My Vagina" qui fait (outre dans la chirurgie) dans le lourd.


Franchement, à part encore une fois ce foutu chant d’ado attardé de Fat Mike (que j’aime bien de toute façon) je ne vois pas grand-chose à reprocher à cet album. Encore une fois il est varié, excellemment composé et possède une-deux originalités ("Theme From A NOFX Album" pour ne pas la citer). C’est rapide, c’est bon et ça file la pêche. Exactement comme une bonne pizza. Et qu’est-ce qu’on fait avec une bonne pizza, on lève les deux pouces!


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7