16992

CHRONIQUE PAR ...

113
Ptilouis
Cette chronique a été mise en ligne le 04 mai 2015
Sa note : 16/20

LINE UP

-Márton Kertész 
(guitare)

-Zsolt Kaltenecker
(claviers)

-Attila Fehérvári
(basse)

-Adam Markó
(batterie)

TRACKLIST

1) Awaiting the Semicentennial Tidal Wave
2) Surprise Me
3) Kiss from a Glacier
4) Northern Lights
5) Atlas of You
6) I.R.P. (Interstellar Robotic Pilgrim)
7) Darkness
8) Gas Giants
9) Testing the Empathy

DISCOGRAPHIE


Special Providence - Essence of Change



Dans le metal progressif ces derniers temps, la mode est à l’incorporation de petits passages jazzy qui redonnent un peu de fraîcheur aux morceaux. Dans le metal chanté on pourrait penser à Haken ou Cynic, mais dans l' instrumental, ces digressions jazz se font encore plus présentes. Que ce soit Scale The Summit ou Exivious, les exemples ne manquent pas. Alors quand un groupe, hongrois qui plus est, a un lourd passif de jazzeux et s’est finalement tourné vers du metal prog aux forts relents de claviers, on s’étonne et on les écoute : il s'agit de Special Providence et son dernier album, Essence of Change. Et admettons-le d’entrée de jeu, les gars ont fait fort, très fort.

Dès les premières minutes d’"Awaiting The Semicentennial Tidal Wave", on le sait : les gars ont balancé les gros riffs qui tachent mêlés de rythmiques improbables. A l’écoute, c’est clair, ça rappelle bien des groupes comme Exivious ou dans une moindre mesure Animals As Leader, même si le son sonne plus brut, plus rentre-dedans, et si les claviers s'adjugent une belle part du mix. Bref, le groupe ne pourra pas le cacher très longtemps, ces types ont baigné dans la musique progressive. Ceci dit, les Hongrois vont parfois trop loin avec des délires difficilement assimilables, que ce soit l’étrange "Surprise Me" où la sombre et brouillonne "Darkness" accompagnée de son clavier dissonant. Rien de grave cependant, car le reste demeure d’un niveau absolument ébouriffant et plutôt varié.
Si les sons de clavier électroniques restent bien présents ("Testing The Empathy", "I.R.P."), ceux d’un piano tout en vitesse et mélodies apportent aussi leurs moments d’extase mélodique : la ligne entêtante de "Northern Lights", le break jouissif de "Kiss From a Glacier"… Bref, de nombreux moments où le clavier sert terriblement bien la musique. D’ailleurs, certaines mélodies entêtantes mêlent habilement claviers et guitare, que ce soit la fin d’"I.R.P" où la mélodie au clavier est appuyée par de gros riffs, ou encore les passages entraînant de "Testing The Empathy". On en redemande. D’autant que si l’album a une qualité, c’est bien l’urgence de ses riffs et de ses mélodies, une urgence que l’on retrouve aussi souvent dans les multiples solis de la guitare.
Et s’il y a bien une chose que l’on pourra retenir de cet album, c’est cette profusion de mélodies assénées par la guitare. On pourra noter des idées parfois étonnantes comme le riff rock efficace d’"Atlas of You" qui se retrouve ensuite trituré en plein milieu du morceau. D’autres pistes sortent aussi du lot, que ce soit "Northern Lights" par son côté épique, les mélodies envoûtantes d’"I.R.P", la prog "Testing The Empathy" ou le metal mélodique presque djent de "Gas Giant". D’ailleurs en parlant de ce morceau, il n’est pas étonnant de voir que les Hongrois ont eu la bonne idée d'inviter un homme de marque dans la scène metal prog instrumentale : David Micic. Il n’y a donc pas grand-chose à jeter sur cet album de metal prog aux rythmiques et constructions fourbes.


Plus metal que Soul Alert, Essence of Change est une droite alambiquée dans la gueule, de celles que l’on se prend sans en comprendre tout de suite l’impact. Malgré quelques errements et une production un peu rentre-dedans, l’album sait nous séduire avec des morceaux instrumentaux d’une efficacité redoutable. Les mélodies s’enchaînent entre cavalcades guitaristiques et incartades aux claviers pour un résultat ébouriffant et addictif. Un bien bel album de metal progressif instrumental.

Un commentaire ? Un avis ? C'est ici.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5