16996

CHRONIQUE PAR ...

100
Merci foule fête
Cette chronique a été mise en ligne le 10 mai 2015
Sa note : 16/20

LINE UP

-Jussi "Lord" Heikkinen
(chant+guitare+basse)

Ont participé à l'enregistrement :

-Kirsi Reunanen
(chant sur "Black Orchid", "Immortal Desire" et "The End of All")

-Roope Latvala
(guitare acoustique)

-Henrik Laine
(programmation)

-Juke Eräkangas
(claviers+batterie)

-Sauli Kivilahti
(batterie)

TRACKLIST

1) Introitus Nostradamus
2) Black Orchid
3) Darkseed Lust
4) As Shadows Whisper the Shine
5) Shamanic Extacy
6) Elämän Kierre
7) The Pandemonium of the Bizarre
8) Immortal Desire
9) Industrial Holocaust (Inferia)
10) The End of All

DISCOGRAPHIE


Soulgrind - Ladit AD 1999 : bihttpotb (Lust and Death in Tuonela A.D. 1999 : Black industrial Holocaust through the Pandemonium of the Bizarre)



Lumière, désir, semence, mort, luxure et noirceur
Imprécations païennes, couplets funestes, jouissance...
Celui qu'on nomme « Lord » convoque la puissance
De musiques bannies dont il est l'agenceur.


Forgé dans sa patrie des Mille Lacs turbides,
Gravant un second tome en sa sombre saga,
Son metal noir et lourd chante les beaux dégâts
Causés par le golem de neuf songes morbides.

Ô monde sursitaire, avant que les ténèbres
Finissent d'engloutir tes orgueilleux gravats,
Entends la mélopée du doux été qui va
Quelques notes furtives, puis l'éruption funèbre !

À ta place, désormais, s'érige mugissant
Tout un Pandémonium d’arpèges délétères,
Saturé de guitares, grondant comme un cratère,
Bercé d'orgues surgies du vide éblouissant.

Dans cet âpre univers de limaille et de soufre
Où chaque pierre tremble aux cris du troubadour,
Frayant parmi les coups d'implacables tambours
D'exquises mélodies s'écoulent hors du gouffre :

Qu'elles suintent des plis d'une sinistre fleur
Abominablement belle au creux de la sente
Ou que leurs accords guident, splendide et harassante,
La transe chamanique aux ferventes douleurs

Elles s'infiltrent, ivraies fertiles, dans les rouages
De mornes mécanismes, délivrant leur venin
Au cœur du rythme lent de féroces engins :
Elles sont le toxique antidote aux ravages.

Lumière, désir, semence, mort, luxure et noirceur...
Une succube entame un ultime cantique :
Entends-la, voyageur en ce rêve ! Elle indique
Ta fin, La Fin de Tout et de toute douceur.


Un commentaire ? Un avis ? C'est ici : http://leseternels.forumofficiel.fr/t557-archive-soulgrind-ladit-ad-1999-bihttpotb-lust-and-death-in-tuonela-a-d-1999-black-industrial-holocaust-through-the-pandemonium-of-the-bizarre-01-01-1995#18795


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3