17046

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été mise en ligne le 23 juin 2015
Sa note : 13/20

LINE UP

-D. Deviant
(chant+guitare+claviers)

-Dispater
(guitare)

-I. Luciferia
(guitare)

-Exekvtion
(basse)

-Makira
(batterie)

TRACKLIST

1) ApokalupVI
2) Cognitive Perdition of the Insane
3) Kaoist Serpentis
4) My Angel
5) Absolve Me Not!
6) Let There Be Darkness
7) Inner Falling of the Glory of God
8) White Void
9) Asphyxiated Light
10) I in the Ocean of Worms
11) Solemn Faith

DISCOGRAPHIE


Osculum Infame - The Axis of Blood
(2015) - black metal - Label : Battlesk'rs



Osculum Infame est une entité mystique française qui a marqué la scène de l'underground en son temps via un album, Dor-Nu-Fauglith sorti en 1997, et pas mal d'EP. Tant d'EP que ce The Axis of Blood qui vient repaître nos oreilles n'est finalement que le deuxième album du groupe en  vingt-deux ans d'existence. Et il sort quasiment vingt ans après son prédécesseur. Autant dire que le poids de la légende est lourd à porter. C'est dans ces conditions que le nouveau Osculum Infame va devoir convaincre.

L'avantage et l'inconvénient de ne pas connaître un groupe avant de le chroniquer, c'est qu'on part a priori sans idée préformée du son. On a bien quelques inclinations suite à nos lectures, mais au moins on n'attend pas un album dans la droite ligne d'un quelconque prédécesseur. C'est donc vierge d'Osculum Infame que je me lance à l'assaut de The Axis of Blood. La bande française est censément mystique, lugubre et porteuse d'une atmosphère forte et prégnante. Beaucoup des qualités qui font un excellent album de black metal. L'optimisme est donc de rigueur lorsque le cd se lance. Introduction, ok, on se met dans l'ambiance, l'atmosphère se met en branle et si il n'y a pas d'originalité patente, la mise en condition est réussie. La musique débute à proprement parler. Osculum Infame a effectivement sa patte. Le groupe est indubitablement froid et mélodique, il n'a pas besoin de recourir au blast beat incessant pour montrer sa malignité et il enchaîne les riffs à son rythme dans une ambiance imposante. On note à ce sujet une production massive qui le rapprocherait du Jacob's Ladder de Hell Militia.
Musicalement on retrouve des riffs parfois massifs et lancinants comparables à ce que Shining proposait sur ses quatre premiers albums. Bref, Osculum Infame s'impose et impose son rythme. Tout semble aller pour le pire dans le plus horrible des mondes possibles. Sauf que quelque chose cloche un tout petit peu. Alors certes, le riff tourbillonnant de "Kaoist Serpentis" touche du doigt l'excellence, mais il manque quelque chose. Comme si la horde à force de vouloir installer et distiller son ambiance n'arrivait pas à en décoller. La pesanteur des riffs et des rythmes semble se figer dans nos tympans et ne plus avoir l'impact qu'on lui attendait. Alors on se dit que peut-être la production est trop propre, trop lisse. Peut-être que le groupe s'oublie dans les méandres de sa volonté d'acculer l'auditeur au tréfonds de ses cauchemars et oublie d'appuyer là où ça fera mal : le blast, le changement soudain de rythme (et non désolé, un titre lent avec du violon ça change, mais ça reste fondamentalement dans le même style). Il ne faut pas oublier que le black metal est une musique qui s'acoquine de la brutalité avec maestria. Vouloir sortir du carcan de la vitesse pure est vital, mais l'éviter à tout prix est fatal dans ce cas.


Alors oui, The Axis of Blood est un bon album de black metal. Il est varié, bien composé et maîtrisé. Il donne à moudre, broie du noir et donne froid. Pourtant il y a un manque. Où sont passés la folie et la rage ? Son passé occulte ? Perdre le contrôle, frôler l'accident et embrasser la mort, voilà ce qui manque à cette galette pour réellement nous toucher et nous retourner. En l'état actuel des choses on dira, et c'est tragi-comique, que Osculum Infame a trop bien travaillé et peut faire regretter sa jeunesse incandescente.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4