17059

CHRONIQUE PAR ...

113
Ptilouis
Cette chronique a été mise en ligne le 15 juillet 2015
Sa note : 16.5/20

LINE UP

-Hakim Hietikko
(chant)

-Joona Björkroth
(guitare)

-Panu Rauhala
(claviers)

-Jyri Helko
(basse)

-Tuomas Rauhala
(batterie)

TRACKLIST

1) Titans Fall
2) Break the Silence
3) My Time Has Come
4) Holy Ground
5) Scripter
6) The Day She Died

DISCOGRAPHIE


For The Imperium - Titans Fall (EP)
(2015) - barré metal prog inventif - Label : Autoproduction



En 2014, les Finlandais sortaient leur single "Alive", un morceau à la rythmique solide, efficace, direct, un single prouvant que bien que leur guitariste, Ville Suorsa soit parti, et qu’ils aient décidé d’arrêter leur contrat avec Warner Bros pour redevenir indépendants, ils restaient vivants et inventifs. Alors, lorsqu’ils ont annoncé début 2015 un E.P. Titans Fall, les amateurs du groupe pouvaient être sûrs d’une chose : l’E.P ne sonnerait pas comme Hail the Monsters et ce d’autant plus qu’il y avait quelques changements de line-up au programme.

Changements certes, mais les Finlandais gardent leur patte, leur style assez caractéristique, mélange de metal, de barré, de punk, de pop et de prog. Car dès les premières notes de "Titans Fall", le doute n’est pas permis : nous sommes bien devant un nouvel album de For The Imperium. Cette fois-ci l’influence se veut un peu moins metal, plus prog et donc plus proche de l’album éponyme. Et ceci pour une raison simple, un nouveau membre est apparu chez les Finlandais : Panu Rauhala, le claviériste. Vous me direz : « Mais il y avait déjà un peu de claviers dans FTI ! » et je ne pourrais qu’acquiescer. Mais sur Titans Fall, ceux-ci ont une place à part entière et apportent leur lot de bonnes idées : sons kitschs et SF sur "Titans Fall", déluge de notes au piano sur la progressive "My Time Has Come", ambiances glauques plus que convaincantes sur "Holy Ground", voir même quelques relents de sonorités électroniques. Bref, l’ajout du clavier semble tout à fait naturel et on peut dire la même chose du nouveau guitariste Joona Björkroth qui reste dans les pas de Ville Suorsa, c’est-à-dire, techniquement irréprochable et proposant parfois des plans vraiment étonnants comme le final power metal de "Titans Fall", ou celui néoclassique d’"Holy Ground".
Et c’est ce que l’on retiendra de cet EP. Certes, les connaisseurs du groupe seront en terrain conquis, mais ils auront toujours la petite surprise qui rendra le morceau unique. Prenons un exemple, "Scripter" est un concentré de groove, le couplet est plutôt lent mais marche sans problèmes, puis arrive le refrain dopé à grand coups de percussions, le rythme s’accélère et l’envie de danser sous les cocotiers se fait sentir. Etonnant et d’une efficacité redoutable, mais ce n’est pas fini puisque le troisième couplet casse une nouvelle fois le rythme avec sa lenteur et sa dissonance pour débouler de nouveau sur ce refrain dansant d’une efficacité redoutable. Une franche réussite. Et la plupart des morceaux s’avèrent dans cette veine. Surtout que comme à leur habitude les Finlandais gardent une science du refrain assez hallucinante, c’est simple la plupart des refrains restent dès la première écoute en tête ("Scripter", "Titans Fall", "The Day She Died" en particulier). Et pour les grincheux qui ne rêvent que de riffs alambiqués et de passages prog, la très chaotique "Break The Silence" et la prog mélodique "My Time Has Come" sauront les ravir. Surtout qu’encore une fois la section rythmique assure et qu’Hakim varie toujours aussi bien son chant.


Offrant un nouveau pied de nez à ceux qui attendait un successeur aussi metal qu’Hail The Monsters, les Finlandais montrent avec Titans Fall qu’ils ont toujours autant d’idées à revendre et qu’ils maîtrisent à la perfection les twists et les refrains accrocheurs. Au final, seul la durée de l’E.P frustre avec ses maigres 25 minutes. Mais espérons que ce soit pour ressortir très vite un nouvel album avec autant d’inventivité et, pourquoi pas, se mettre à tourner en France !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5