17193

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été mise en ligne le 08 novembre 2015
Sa note : 14/20

LINE UP

-Marco Basili
(chant+guitare)

-Andrea Vacca
(basse)

-Andrea Basili
(batterie)

TRACKLIST

1) Walking in the Woods
2) The Encounter
3) At His Awakening
4) The Snowstorm
5) The Rebellion
6) The Other Generated
7) These Trees Are Watching
8) Them

DISCOGRAPHIE

Hornwood Fell (2014)
Yheri (2015)

Hornwood Fell - Yheri
(2015) - black metal - Label : AvantGarde Music



Hornwood Fell avait laissé une bonne impression pour son premier effort auto-nommé comme le veut une tradition ancienne et presque systématique (ou non). Black froid, véloce et inspiré du grand Nord… Outre-Atlantique. Ce nouvel opus est donc l’occasion de confirmer ce premier jet avec les habituelles interrogations, craintes, espoirs. Rassurez-vous tout de suite fans des Italiens, Hornwood Fell ne faillit pas.

Pour cela il lui aurait fallu livrer un second album dans la droite ligne de son prédécesseur, l’inspiration en moins. Ce n’est le cas ni de l’un ni de l’autre. Son prédécesseur était très violent, influencé par les anciens Québécois de Frozen Shadows. C’est peut-être encore un peu le cas mais moins. L’inspiration revient sur des terres plus européennes et toujours nordiques. « Évidemment » serait-on tenté de dire. Cela ne signifie pas pour autant que le groupe a laissé tomber les blasts fous. N’importe quelle chanson vous convaincra du contraire, surtout la délicieuse "The Snowstorm". Seulement la horde noire a mis un peu d’eau à son vin, non pour le diluer mais pour en augmenter le goût en bouche (évitez d’appliquer cette métaphore littéralement, vous seriez grandement déçus). En effet en donnant probablement plus d’importance aux mélodies, aux blasts moins intenses et nombreux, Hornwood Fell se donne de la place pour respirer (et ose même la chanson acoustique).
Respiration qui vient également du second point évoqué : l’inspiration. Elle n’est point en berne et prouve que l’essai initial n’était pas qu’un coup isolé. Yheri confirme que le groupe sera là pour plusieurs albums, et on l’espère en fait car ce qu’on entend donne matière à réjouissances. Personnalité propre dans un carcan somme toute classique, enchaînements et riffs bien trouvés, pas de temps mort ou réelle fausse note, les compositions sont à la hauteur des attentes générées. Ajoutez à cela quelques découvertes comme des passages hautement mélodiques, de la guitare sèche ou un chant qui mixe le raclé black metal aux déclamations plus ésotériques du post rock (Slint vient en tête) et l’équation qui prend forme devient séduisante. Alors l’esprit exigeant, et il se doit de l’être, réclame encore plus, plus haut. Néanmoins il faudrait vraiment vouloir viser l’excellence la plus totale pour ne pas entendre dans le disque ici proposé des qualités évidentes.


On reprend les mêmes et on recommence, en plus. Plus de choses qui font que les retrouvailles gardent un bon goût en bouche et autorise à penser que le meilleur est encore à venir. Hornwood Fell progresse dans sa science et avec un peu de chance le prochain album sera meilleur encore. En attendant un futur incertain, le présent concret est une bonne rasade de black metal fin, racé et varié. Largement de quoi satisfaire les appétits des âmes noires.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3