17208

CHRONIQUE PAR ...

124
Shamash
Cette chronique a été mise en ligne le 28 novembre 2015
Sa note : 08/20

LINE UP

-Agilulf
(chant)

-Ans
(guitare)

-Lorenz Opfergeist
(batterie)


TRACKLIST

1) La caduta  
2) Risonanza originaria del tremendo      
3) La cresta verso Grauhaupt  
4) Sorge la stele e l'enigma  
5) Torri del silenzio

DISCOGRAPHIE


Movimento d'Avanguardia Ermetico - Torri del silenzio
(2015) - black metal - Label : AvantGarde Music



Chroniquer. Une tâche qui peut s’avérer bien difficile. L’amateur de musique qui veut revêtir cet habit de critique musical doit en effet apprendre quelques règles élémentaires et accepter l’idée que ses écrits puissent eux-mêmes faire l’objet de jugements. Tout commence par le sujet à traiter. Comment est-il choisi ? L’on pourra exiger un minimum de connaissances, mais faut-il pour autant être un spécialiste ou un fanatique absolu d’une formation pour se charger de donner son ressenti sur ses créations ?

Avouons le tout de suite, je ne connaissais absolument pas Movimento d'Avanguardia Ermetico. Le groupe italien a pourtant attiré mon attention. Pourquoi au milieu de nombreuses autres œuvres est-ce cette dernière qui a été élue pour être décortiquée ? Mystère. Le chroniqueur qui veut découvrir et donner son ressenti sur un album peut se laisser tromper par une écoute trop rapide. Peut-être aurait-il fallu approfondir cette dernière avant de proposer d’écrire quelques lignes… Trêve de lamentations et d’introspection, il faut désormais partager des impressions loin d’être élogieuses. Signé sur le label AvantGarde, le trio propose un black metal mélodique et atmosphérique. Il entend emmener l’auditeur dans des territoires sombres et mélancoliques. Malheureusement, c’est vers une terre déserte où règne l’ennui que nous atterrissons bien vite. Sans espoir de la quitter.

Pourtant, quelques ingrédients qui auraient pu plaire sont ici présents : les riffs de guitare qui ne sont pas sans rappeler quelques formations cultes du début des années 1990, un chant en italien ou encore une production âpre qui sied parfaitement à l’ensemble. L’amalgame de tout cela ne permet cependant pas d’aboutir à quelque chose qui éveillerait un tant soit peu l’intérêt. Les vocaux finalement sans relief anesthésient doucement sans que rien ne vienne nous sortir de la torpeur dans laquelle nous avons sombré. Le nom de la troupe est d’ailleurs trompeur. Point d’avant-garde ici. Juste des riffs étirés longuement, pour que les titres dépassent les dix minutes, sans aucun passage mémorable.  Cinq titres et près d’une heure qui ne resteront en effet pas dans les annales du metal noir. Les musiciens ont certainement tout fait pour donner naissance à une œuvre personnelle et réussie. Il faut malheureusement noter que malgré leurs efforts, il s’agit ici d’un échec flagrant.


Torri del silenzio aurait du permettre à Movimento d'Avanguardia Ermetico d’élargir son auditoire, suite à des sorties précédentes plus confidentielles. L’exposition liée à la signature sur un label reconnu ne fait pas tout. Le talent dont manque indéniablement le trio transalpin saute aux oreilles et ne risque pas d’attirer les foules. Aucune ambiance, aucune originalité. Difficile dès lors de chercher à encenser cet album. Je dois sûrement être hermétique à leur art.



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5