17220

CHRONIQUE PAR ...

106
Belzaran
Cette chronique a été mise en ligne le 08 décembre 2015
Sa note : 16/20

LINE UP

-Markku Uula Aleksi "Alexi Wildchild" Laiho
(chant+guitare)

-Janne Viljami "Warman" Wirman
(claviers)

-Henri Samuli "Henkka T. Blacksmith" Seppälä
(basse)

-Jaska Ilmari Raatikainen
(batterie)

TRACKLIST

1) I Hurt
2) My Bodom (I Am the Only One)
3) Morrigan
4) Horns
5) Prayer for the Afflicted
6) I Worship Chaos
7) Hold Your Tongue
8) Suicide Bomber
9) All for Nothing
10) Widdershins

DISCOGRAPHIE


Children Of Bodom - I Worship Chaos
(2015) - melodeath - Label : Nuclear Blast



En matière de metal extrême mélodique et accrocheur, il est difficile de faire plus efficace qu’un Children Of Bodom. Mais depuis Are You Dead Yet?, Children Of Bodom avait vu son inspiration diminuer. Après des débuts explosifs et assez démentiels tout en célérité, le groupe avait entamé un virage plus heavy plutôt réussi avant de péricliter. I Worship Chaos, dixième album des Finlandais, parviendra-t-il de nouveau à toucher notre enthousiasme ?

Ceux qui espéraient un retour aux débuts du groupe peuvent passer leur tour. Children Of Bodom en a visiblement terminé avec les soli à rallonge et les démonstrations techniques. Le virage heavy se confirme années après années. Si certains titres jouent sur la vitesse, on se rapproche avant tout d’une ambiance à la Are You Dead Yet?. Et pour peu que l’on apprécie le susnommé album, il y a de fortes chances que ce I Worship Chaos vous touche au plus profond de votre âme de metalleux. Sur l’album, on retrouve toute l'efficacité des Finlandais. Le chant est ravageur et étale de nombreux refrains taillés pour le live, soutenus par des claviers puissants. Quant aux riffs, ils font toujours mouche et attirent le headbang en permanence. On retrouve ainsi une forme de pot-pourri de ce qui fait l’essence du groupe pour notre plus grand plaisir. Car le groupe déballe ses tueries à tout-va : "I Hurt" et son refrain à fédérer une salle de concert à lui tout seul, "My Bodom" et ses passages démentiels, "Horns" et son rythme effréné... Quant à "I Worship Chaos" qui donne son nom à l’album, il trouvera l’approbation de tous par ses ambiances variées. Il se termine d'ailleurs sur les rires des musiciens... Signe de leur plaisir à jouer le morceau ?
Les pistes qui jouent sur la puissance sont réussis et prennent aux tripes. Ce sont nos instincts primaires qui parlent. Mais le groupe ne s’arrête pas là en déballant toute une batterie de morceaux heavy ou il utilise une autre partie de sa personnalité. C’est souvent très réussi et notre cou en prend pour son grade. "Morrigan" est particulièrement réussi dans le genre, de même que le couplet de "Hold Your Tongue" tout en puissance retenue. "Prayer For The Afflicted" et "All For Nothing" font office de ballades façon Children Of Bodom. C’est plus glauque qu’autre chose et les gros riffs sont de la partie. Les Finlandais jouent clairement sur les deux tableaux, alternant à part égale les morceaux rapides et les plus lourds. Force est de constater que cela fonctionne. On a l’impression de retrouver le groupe juste après Are You Dead Yet?. Comme si le groupe avait fait une parenthèse entre temps, perdant son inspiration et la retrouvant subitement. La qualité est assez homogène, malgré une légère baisse sur la toute fin de l'album.


I Worship Chaos est une excellente surprise. Children Of Bodom semble avoir retrouvé son inspiration et propose un album tendance heavy des plus réussis. En terme de metal extrême mélodique, difficile de faire mieux dans le genre tant le groupe maîtrise ses fondamentaux. Alors certes, beaucoup de morceaux sont heavy et cela ne plaira pas à tous les fans, et on ne retrouve pas non plus la qualité des premières galettes du groupe. Mais si vous êtes amateur de Are You Dead Yet?, jetez-vous sur ce nouvel album d’urgence, vous aurez droit à votre dose de Children Of Bodom.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5