17683

CHRONIQUE PAR ...

124
Shamash
Cette chronique a été mise en ligne le 30 mars 2017
Sa note : 17/20

LINE UP

-S.L.
(chant)

-M.S.
(guitare)

-A.C.
(guitare)

-Z.P.
(basse)

-M.A.
(batterie)


TRACKLIST

1) Heart Girt with a Serpent
2) From Endless Chasms  
3) Poison Fumes  
4) Ateh Gibor Le-olam Adonai
5) A Gray Outcast
6) To En  
7) As the Worm Descends
8) Consecrating His Mark

DISCOGRAPHIE


The Ominous Circle - Appalling Ascension
(2017) - death metal - Label : Osmose



Rares sont les groupes à briller d’emblée, en offrant un premier enregistrement d’une qualité telle que les critiques paraissent bien maigres comparées aux louanges. Sorti de nulle part, The Ominous Circle est à ranger dans cette catégorie. Appalling Ascension, son premier méfait, s’annonce d’ores et déjà comme l’une des révélations de l’année. Décryptage.

Rien ne semblait pourtant gagné au premier abord. Derrière un joli logo, l’on découvrait en effet une formation qui avait décidé de se voiler la face derrière des cagoules intégrales en tissu noir. Bien entendu, les musiciens ont pris soin de cacher leur identité, n’étant crédités que par des initiales. Rien de finalement bien original, tant le nombre de groupes qui utilise ces ficelles ne fait qu’augmenter ces derniers temps. Au point de faire douter le chroniqueur de la qualité de l’ensemble, avant même d’avoir jeté une oreille à la musique. S’agit-il d’un subterfuge visant à camoufler une faiblesse ? Il ne faudra pas longtemps pour oublier ces effets visuels et être happé par la grande qualité des morceaux ici proposés. Le monde dépeint par les Portugais est en effet aussi sombre qu’excitant, pour qui sait apprécier la brutalité mêlée à une noirceur appuyée. Huit pistes, sept morceaux et un interlude, en un peu plus de cinquante minutes. Assez pour convaincre rapidement les amateurs du genre qu’ils tiennent entre les mains et les oreilles, quelque chose dont on risque de parler dans les mois à venir.
Appalling Ascension est un coup d’éclat qui place directement The Ominous Circle à la cime des groupes de death lourd, teinté d’un soupçon de black metal, notamment par l’atmosphère brumeuse qui se dégage de l’ensemble et qui n’est pas sans rappeler les travaux des anglais d’Abyssal. Mais, là où certains ténors du black death versent dans une recherche de sonorités oppressantes, les Lusitaniens ont privilégié pour leur part une production plus claire, plus aérée, sans pour autant que leurs compositions en pâtissent, bien au contraire. Ces dernières claquent à la figure et impressionnent à chaque écoute, l'approche massive et brutale de l'ensemble ne laissera en effet pas indifférent les connaisseurs. Ce son en béton armé sert ici avantageusement les morceaux, dans lesquels simplicité rime avec réussite. N’attendez pas une technique outrageusement présente, mais plutôt des riffs lourds qui se conjuguent pour accoucher d’œuvres savoureuses et sinistres. Au jeu des ressemblances, les Portuans évoqueraient d’ailleurs les travaux d’autres Méditerranéens, à savoir les grecs de Dead Congregation. Comment dès lors résister aux assauts de "To En" ou de "From Endless Chasms" ? Et que dire du pachydermique "Poison Fumes", où les vocaux abyssaux se transforment en incantations ? Les guitares imposantes laissent parfois des soli soignés jaillire, le tout accompagné par une impeccable section rythmique. 


Arrêtons les dithyrambes. Si vous avez lu ces quelques lignes, que vous êtes versé dans le death puissant et inspiré, n’hésitez pas à découvrir ce grand disque. N’attendez pas que l’on vous explique mille fois les raisons qui font de ce Appalling Ascension un des grands disques de 2017, à n’en point douter. Prenez les devants, laissez-vous charmer par la bête et propagez la bonne parole. Vous brillerez dans vos soirées mondaines, en défendant le fait que The Ominous Circle marquera durablement les esprits. Alors, merci qui ?


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7