17785

CHRONIQUE PAR ...

109
S1phonique
Cette chronique a été mise en ligne le 17 mars 2018
Sa note : 14/20

LINE UP

-Matthieu Coulon
(chant)

-Olivier Coulon
(chant+guitare)

-Jean-François Aragon
(guitare)

-Michel Franchi
(basse)

-Ricco F.H.
(batterie)

TRACKLIST

1) Psycho Thrill  
2) Renegades 
3) A Two Sided Man
4) Remember The Noise
5) Sin And Love
6) Zero Fortune 
7) The Chosen One
8) Never Again
9) You Suffer
10) Twisted
11) Up In Flames
12) They Are My Blood

DISCOGRAPHIE

Démo 2008 (2008)
Inner Voice (2013)
Psycho Thrill (2017)

Mother & Pearl - Psycho Thrill



Avec Inner Voice, les Lyonnais de Mother & Pearl avaient fait bonne impression. Celui-ci suivant une démo déjà intéressante. Du coup, dès la sortie du deuxième album, je m'étais naturellement proposé pour affronter le nouvel Lp. Confirmerai-je l'impression positive ? La déception ou le doute de ce nouvel effort contrarieraient-ils le premier avis ? C'est avec finalement (et malheureusement) pas mal de « recul » que la chronique voit le jour. Aussi, transformons le défaut en qualité et profitons d'une chronique mature et mûre, en tête depuis quelques mois maintenant et enfin publiée sur votre webzine indépendant préféré.

Allez on va directement être désagréable en mettant en avant le seul point qui gratouille mais qui en aucun cas bloque la joie : une partie des vocaux. Difficile en effet de ne pas faire la comparaison avec un groupe national dont l'accent anglais cumulé à la voix rockeuse (« éraille merde ! Éraille ! ») surprend et asticote - du moins sur les premières minutes. Dans une moindre mesure sur ce nouvel album, c'était déjà une observation sur le disque précédent. Rassurons nous: le point reste - un peu plus - anecdotique. L'ensemble se montre totalement logique et chaque élément musical porte la composition. Au bout de quelques écoutes on se surprend même à reprendre la « tessiture Coulon » sur les couplets ou refrains. Sur ce postulat c'est ainsi donc reparti pour la douzaine de titres mêlant pas mal de styles avec le dénominateur commun : un groove metal qui file la pêche, la patate et toute le reste des fruits et légumes que tout à chacun mérite pour péter le feu.

La production est juste et réussit à mettre en avant la musique du groupe. Exercice pas forcément simple au regard des styles pratiqués : du thrash , du metal limite core, des approches indus, parfois quasi black et bien évidemment du bon gros groove metal en fil conducteur. Le titre éponyme "Psycho Thrill" met d'ailleurs de suite l'auditeur en conditions et distille les bonnes idées entre guitare puissante dosant sa violence et une section rythmique très énergique. Les musiciens ont d'ailleurs  largement progressé tant individuellement qu'en groupe tant les couleurs et arrangements se succèdent et embellissent le tout. On peut même se laisser aller à imaginer l'énergie possible en live. Même la basse trouve sa place et claque de présence, défonce les enceintes ou les écouteurs de l'auditeur, avec en filigrane un goût de « revenez-y ».
On enchaîne "Renegades" aux saveurs SOADesques sous-jacentes et au punch fédérateur. Tout du long du LP, les riffs font mouche, tant sur les intros que les complets. Les solos sont travaillés avec une technique avérée et en nette progression en comparaison des deux précédents opus. Et cette batterie ! Généreuse, jamais linéaire, et ça tabasse dans le bon sens sans aucun répit. On ressent la maturité du groupe qui parvient à ne jamais lasser durant les quarante-huit minutes en utilisant les registres décrits ci dessus. Exercice a priori périlleux où le casuiste s'évanouirait quand l'amoureux du gros son se laisserait séduire au fil des écoutes. C'est d'ailleurs dans ce contexte que l'album est revenu dans le lecteur, en mode zapping sur la discothèque, les Mother & Pearl ont souvent fini par placer un titre pour, au final, laisser tout l'album tourner.  

 
Quel abominable-bel artwork pour terminer. Si celui-ci met mal à l'aise, l'album trouve sa place dans les sorties de la fin d'année. En réel progrès, avec encore des axes de progressions possibles, mais une réelle tonicité et sincérité dans les compositions, l'album se révèle une agréable continuité. Alors pour celui qui aime le metal en général, le bonheur auditif se retrouve sur le nouvel album des Lyonnais. A la limite, tout le reste, on s'en fout et ce simple postulat aurait suffit en chronique. Psycho Thrill, le nouvel album des Mother & Pearl :  tout simplement un bon gros moment de metal à consommer sans modération.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5