18341

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été mise en ligne le 12 mai 2020
Sa note : 11/20

LINE UP

-Fenrir
(chant)

-Apophistic Serpentae
(guitare+basse)

-Cruonox
(batterie)

TRACKLIST

1) Jesus Funeral
2) Diabolus Frequencies
3) Calanda of Antichrist
4) Void
5)  I Have Sinned
6) Victorious Satan
7) Satanic Sex
8) Serpents
9) Ave Leviathan

DISCOGRAPHIE


Mørknatt - Victorious Satan
(2018) - black metal - Label : Abyssal Sound Records



Mørknatt, mmh ? C’est un groupe allemand ou scandinave ça non ? Ça doit sûrement vouloir dire la nuit des morts au minimum, un truc bien noir, bien sombre. En plus, un « ø », en terme de norditude black metal, on est bien là. Hein ? Ah ah, mais non, t’es drôle, l’Espagne oui, mais bien sûr ! Et en ce moment tu peux sortir sans attestation aussi… Ah crotte, il semblerait que ce soit bien le cas (pour les deux), ok, je fais amende honorable immédiatement.

Certes, mais avouez qu’il y avait de quoi se tromper, les gaillards n’y sont pas allés avec le dos de la cuillère en ce qui concerne la confusion. Déjà le nom, mais en plus le son, les compositions etc… C’est de la pure Norvège. Même le chant singe tous les grands classiques du genre (Nattefrost pour le plus évident). Tremolo sans abus, blast mais également roulements, rythmiques plus posées, son de guitare ultra froid et ambiance noire, tout est en place pour nous duper dans cette affaire d’origine géographique. Quel toupet ! Pourtant il faut se rendre à l’évidence. N’empêche, il est quasi évident qu’un membre du groupe possède des ascendances nordiques, cela ne peut être autrement. Que cela ne nous détourne pas de notre mission, à savoir parler musique, et correctement si possible. Vous vous souvenez, black metal, Norvège, tout ça ? Vous avez la famille au complet, rien ne manque.
Certes le son est plus moderne et indique que nous sommes en 2020 (enfin, 2018 au moment de la sortie de l’album), mais tout le reste pue la deuxième vague. A vrai dire il n’y a pas grand-chose à ajouter tant tout est résumé dans cette formule. C’est un peu triste à écrire à vrai dire, même s’il s’agit de l’amère et cruelle vérité. Oui les amis tarragonais (ils sont de Tarragone, vous ne saviez pas ?) savent ce qu’ils font et ont su s’équiper de moyens adéquats et fortement respectables pour produire leur musique, reste que peu importe tout le talent instrumental affiché, nous avons à faire à un quasi copier-coller du petit livre du parfait black metalleux (qui aime Carpathian Forest notamment, en moins original et plus brutal) sans grande personnalité (le titre sérieux, Victorious Satan…). Et là, la sentence est irrévocable Jean-Pierre.


Oui Mørknatt peut rouler des épaules avec son « ø », il ne sortira pas de l’ornière qu’il s’est lui-même gravement taillée s’il demeure aussi classique dans son approche. Vous trouverez de quoi assouvir votre soif si vous appréciez Carpathian Forest ou des groupes du style, mais franchement, posez vos oreilles sur plus de personnalité, surtout avec tout ce que cette première moitié de 2020 nous a proposé.

Pour aller plus loin :





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2