1858

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été mise en ligne le 04 avril 2008
Sa note : 15/20

LINE UP

-Evil
(chant)

-J. Sledge Screamin'
(guitare)

-Maxx Whyte
(guitare)

-Sudden Electrified
(basse)

-Blanco
(batterie)

TRACKLIST

1)Sweet Sister
2)Shook Me
3)Crosses [Kixxx]
4)Sexual Suicide
5)Falling
6)Miss Cocaine
7)Attitude
8)S.O.Y.L
9)Love Me Hard
10)Ride Away
11)Sweat It

DISCOGRAPHIE


Hell 'N Diesel - Passion For Power
(2007) - hard rock - Label : Bad Reputation



La scène hard rock scandinave est très active depuis une dizaine d'années et à première vue, Hell N' Diesel donne l'impression de n'être qu'un combo de plus. Rien qu'avec les photos présentes sur le livret, on constate une fois de plus que ça pose pas mal parmi ces groupes de la mouvance Hardcore Superstar, Backyard Babies, Crashdiet... À mi-chemin entre le look des Poodles et de Mötley Crüe, Hell N' Diesel receuille tous les clichés du genre.

Musicalement, même chose, ça joue fort, ça gueule, leur hard rock/sleaze devrait rassasier sans peine les amateurs. Un album de plus pourrait-on se dire. Et pourtant, force est de constater qu'avec ce premier album, Hell N' Diesel est en passe de s'imposer parmi les groupes phares de cette scène. En tout cas, Passion For Power a toutes les qualités requises pour. Oui, rien que ça, on tape ici du côté de Mötley Crüe, Skid Row, Guns N' Roses, ce genre de choses. Rien de bien original là-dedans, mais le gros hard rock de Hell N' Diesel, bien costaud, sait se faire plus nuancé quand l'occasion se présente.

Le chant est tenu par Evil (superbe pseudonyme !) et il est vraiment excellent, quelle pêche, ça n'arrête pas ! Si Evil exagère un peu ses aigus quand il hurle, il est par contre très doué dans les graves. Et pour les mettre en valeur, il ne s'en prive pas, surtout quand le groupe relâche la pression, comme le montre le final au piano de "Crosses [Kixxx]", bien vu. Appuyé par quelques chœurs discrets, Hell N' Diesel n'envoie pas la sauce à fond la caisse du début à la fin, on n'oublie pas de ralentir les tempos quand l'occasion se présente. Par exemple, les couplets démarrent souvent de façon crescendo comme sur "Crosses [Kixxx]" ou "Ride Away", précédant l'explosion du refrain. Le chant occupe la première place, les guitares sont en retrait, et inversement, les riffs déboulent sans prévenir sur les refrains efficaces ("Miss Cocaine", "Sweat It", "S.O.Y.L."). C'est une alternance intéressante. Par contre, les ballades, ce n'est pas trop leur truc : "Fallin'" est ratée, et le chanteur en fait des tonnes dans le registre « émotion ».


Quelques titres plus speeds ("Attitude", "You Shook Me") et l'affaire est dans le sac. Passion For Power ne révolutionnera certainement pas le hard rock mais pour un premier album, le groupe fait déjà preuve d'une maturité étonnante et d'une identité qui ne demande qu'à s'affirmer. Un des meilleurs albums de hard/sleaze sortis ces derniers mois, sans hésitation !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1