18952

CHRONIQUE PAR ...

97
Winter
Cette chronique a été mise en ligne le 07 mai 2022
Sa note : 16/20

LINE UP

Y a pas...

TRACKLIST

1) A Pact Amongst Wolves
2) The Depths
3) Obsequies
4) Tomb of Giants
5) The Judas Cradle
6) Six Voices Inside

DISCOGRAPHIE


Faidra - Six Voices Inside



À la rédaction des Eternels, les conversations se font parfois houleuses. Merci Foule Fête, par exemple, m’en veut.
-Nan mais Winter, tu n’as jamais pu blairer le black metal suédois !
-Mais ! Et Bathory alors ?
-T’as pas plus vieux ?
-Je suis outré ! J’exige des excuses ! « Ne pas blairer le black metal suédois ! » Moi qui justement allais vous présenter ma chronique de Faidra!
-Winter…
-Quoi encore ?
- J'ai déjà écouté Faidra…

Ah. Il l’a écouté. La tuile ! Il va falloir que je trouve un autre stratagème pour passer pour une victime… Parce que, oui, c’est vrai. Je trouve le black suédois, en général, très structuré et propre. Très metal, très riffant également. Moins atmosphérique, moins cru que celui pratiqué par les Norvégiens, par exemple. Six Voices Inside sort-il du moule local ? La première œuvre de Faidra ne joue pas le rôle du vilain petit canard. Pas complètement raw, le black metal mid tempo de la première œuvre d’un auteur qui a préféré garder l’anonymat, se veut également mélodique, préservant ainsi l’amour suédois pour la musicalité. Que l’album dégage un petit parfum mystique n’est pas non plus une chose incroyable au pays d’ABBA et Mats Wilander. Mephorash, par exemple, a fait du mysticisme son credo, mais, là où le décorum de ces derniers rappelle le côté ampoulé de Behemoth, Faidra se la joue plus simple. Un vieillard rappelant Saint André sur la pochette, une certaine récurrence du nombre six...
Si on rajoute l’anonymat de son créateur, une aura de mystère iconoclaste entoure l’œuvre. La surprise se situe néanmoins autre part. Si la référence principale de Faidra ne saute pas immédiatement aux oreilles, à l’écoute du deuxième titre, "The Depths", tout le monde comprend que Monsieur X a puisé son inspiration du côté de Burzum. Et ça, ce n'est pas courant en Suède. La chanson est certes plus moelleuse que les jets brûlants et glacés à la fois de Count Grishnak, mais les petites touches de dungeon synth rappellent Filosofem, sans aucun doute possible. "The Depths" s’avère être d’ailleurs l’une des meilleures chansons de l’album dont on retiendra également "A Pact Amongst Wolves", très prenant, ainsi que le titre éponyme, où les chœurs créent une ambiance mélancolique très agréable. Les autres morceaux se laissent également écouter avec plaisir et, si l’on ne tient pas ici la plus grande pièce de metal noir jamais créée, l’ensemble possède un parfum discret mais entêtant. Peu à peu, les écoutes s’enchaînent, et l’intérêt reste intact.


Six Voices Inside est un album insidieux. Il ne paie pas de mine avec son mid-tempo pépère et ses mélodies sans trop de prétention. Faidra ne révolutionne rien mais crée un peu de mystère et, encore plus important, tient carrément la route, musicalement parlant. Le nouvel album devrait bientôt sortir. Je l’attends de pied ferme.





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6