198

CHRONIQUE PAR ...

6
Lord Henry
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 12/20

LINE UP

-Lisa Schaphaus
(chant)

-Marco Heubaum
(guitare)

-Restemeier
(guitare)

-Nils Middelhauv
(basse)

-Gerit
(batterie)

TRACKLIST

1)India
2)Now and Forever
3)In Love with the Darkness
4)Fight Me
5)Black and Silver
6)Like a Rose on the Grave of Love
7)Wildescreen
8)The End of Every Story
9)Who We Are
10)Dancer
11)Winterhearted
12)Return to India

DISCOGRAPHIE


Xandria - India



Xandri s'est taillé un joli succès l'an dernier avec son album Ravenheart, dans un style metal gothique mélancolique taillé people. Ce India arrive bien tôt après - les Allemands auraient-ils peur qu'on les oublie? - et durcit le ton: les guitares se font acerbes et heavy, et du coup les comparaisons jusqu'alors hasardeuses avec Nightwish s'avèrent désormais plus que justifiées. Il ne s'agit pas tant de la voix de Lisa Schaphaus, moins lyrique et plus quelconque que celle de Tarja Turunen, mais bien plutôt des structures des chansons, des mélodies, des sons de claviers... Bref, de presque tout le reste...

India n'est pas un album conceptuel, pourtant on y retrouve de façon récurrente des atmosphères très typées Orient, avec des violons pleurnichards et un ton désarçonné employé par la chanteuse. Et, dans ces moments-là, sur "India", "Fight Me", "Black & Silver", c'est à Once que l'on pense; en particulier au morceau "The Siren". Une chanson déclinée par Xandria, qui a très certainement influencé les compositeurs pour l'écriture de cet album. On retiendra le chant suave, quasi-érotique, de Lisa sur les couplets de "Black & Silver", pas franchement expressif mais - au moins - original. Le reste n'est pas mauvais, loin s'en faut, mais l'ombre planante de Nightwish dessert les jolies mélodies des morceaux... Tant qu'on y est, parlons de "Now & Forever", qui lui est plutôt un "hommage" à "Nemo", toujours de Nightwish. On y retrouve les mêmes guitares heavy, le même tempo gentillet, les sons de clavier modernes et une structure similaire. Toujours est-il que la mélodie du refrain fait mouche et que ce "Nemo" n°2 est l'un des meilleurs moments du disque.

L'orchestre philharmonique de Babelsberg, en invité de luxe, se montre dans des interventions très perinentes. Le single "In Love With The Darkness", pop-metal à la Within Temptation, voit ainsi son intérêt sauvé in extremis par l'accompagnement orchestral. "The End Of Every Story", plus celtique qu'oriental, revendique également grâce à l'orchestre un gros son théâtral fort à propos. Idem pour la ballade intimiste "Dancer", qui malheureusement ne possède pas un quart du feeling d'une "Kuolema Tekee Taiteilijan". Les musiciens misent sur la simplicité et la mélodie catchy avant tout, mais la musique est parfois trop épurée, c'est le cas ici. L'autre ballade "Like A Rose On The Grave Of Love", en dépit de ses accents irlandais bien sympathiques très prononcés (bignou, flûte, viole), souffre du même défaut. La composition se tient, l'interprétation est correcte, mais l'on ne ressent pas grand chose. Il manque une petite étincelle.

D'autres chansons sont même carrément anecdotiques: "Widescreen", "Who We Are", "Winterhearted" se contentent d'appliquer une formule sans ajouter une once de créativité. A vrai dire, il ya de quoi se demander en quoi le rock de Xandria est "gothique", tant il emprunte à Nightwish et Within Temptation, deux formations somme toute éloignées de Dead Can Dance... Le combo a retourné sa veste, il vise désormais un autre public. Seul le morceau "Return To India", idéal pour conclure, apporte réellement quelque chose; des breaks excellents et des mélodies pus percutantes font de cette longue chanson autre chose qu'une simple - mais bonne, rappellons-le - resucée de "hits" de groupes sans doute plus talentueux. La production, comme le reste, est nickel, et comme le reste, rappelle le Once de Nightwish. India est un bon album, mais tant que la personnalité du groupe ne sera pas plus affirmée, on aura autant d'intérêt à écouter l'original.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3