2031

CHRONIQUE PAR ...

10
Beren
Cette chronique a été mise en ligne le 30 avril 2008
Sa note : 12.5/20

LINE UP

-Cathy Bontant
(chant+claviers)

-Jean Suire
(guitare+basse)

TRACKLIST

1)Imagination
2)Raison
3)Volonté
4)Affectivité
5)Activité
6)Jugement
7)Sociabilité
8)Orbe
9)Reflet

DISCOGRAPHIE

Orbe (2007)
Obédience (2012)

Inhepsie - Orbe
(2007) - gothique ambient Heavenly - Label : Autoproduction Prana Concept



Curieuse offrande que ce nouvel album d’Inhepsie, mystérieusement nommé Orbe. Déjà auteur d’un premier album paru en 2003 (Oracle), le duo français, issu de la scène parisienne et fondateur du groupe gothique Ad Vitam Aeternam, nous propose une œuvre à la croisée des chemins entre heavenly et gothique, aux influences très marquées – la musique d’Inhepsie est proche de celle de Dark Sanctuary, autre groupe gothique français, les guitares saturées en plus.

Cependant, les accointances purement metal – volontairement en arrière-plan ("Volonté" et son final éthéré splendide) ne sont que prétextes à rendre l’ensemble, doté d’une atmosphère propice au recueillement et à l’introspection, plus accessibles à un large public. Bien que chroniqué sur ces terres et affublé de l’étiquette « metal atmosphérique » - que je trouve assez inadaptée - cet album n’est donc clairement pas destiné au metalleux ne jurant que par ses dieux personnels, Saint-Blast à sa droite et Saint-Growl à sa gauche.

Plus porté par ses claviers omniprésents ("Raison", "Activité") et par la voix très particulière de Cathy Bontant ("Jugement" et son lyrisme religieux exacerbé) que par une section rythmique lancinante – pour ne pas dire absente – Orbe n’a pas pour prétention de détrôner qui que ce soit dans le milieu très fermé du gothique mélancolique et ne semble pas forcément plus ouvert à un autre public que l’amateur d’itérations ecclésiastiques; le feeling mystico-religieux étant ici prégnant, entre un concept tournant autour de la signification de l'orbe, les paroles philosophico-poétiques déclamées en français par Cathy, dotée d’un timbre mi-lyrique, mi-heavenly, parfaitement mis en avant et la musicalité très particulière empruntée aux ténors du genre… Dark Sanctuary en tête.


Bon point, cette nouvelle œuvre entièrement réalisée par le groupe ne souffre pas forcément des symptômes habituels de l’autoproduction: bien qu’assez sourde, surtout en ce qui concerne la batterie, la production possède suffisamment de coffre pour accentuer ce qui est le plus important dans ce type de musique, à savoir l’atmosphère. Gageons qu’avec plus de moyens, ce projet à l’aura très particulière saura se transcender. Réservé à un auditoire finalement assez restreint, Orbe, pour le moment très homogène et peu original, ne trouvera son public qu’à condition de varier ses enjeux.

www.myspace.com/inhepsie


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3