2132

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 16/20

LINE UP

-Tony Clarkin
(guitare)

-Bob Catley
(chant)

-Mark Stanway
(claviers)

-Jimmy Copley
(batterie)

-Al Barrow
(basse)

TRACKLIST

1)When We Were Younger
2)Eyes Wide Open
3)Like Brothers We Stand
4)Out Of The Shadow
5)Dragons Are Real
6)Inside Your Head
7)Be Strong
8)Thank You For The Day
9)Your Lies
10)Desperate Times
11)You'll Never Sleep

DISCOGRAPHIE


Magnum - Princess Alice And The Broken Arrow
(2007) - inclassable hard-prog-FM - Label : SPV



Depuis la reformation de Magnum, Bob Catley n'arrête pas puisqu'il continue en parallèle à sortir des albums solos. Alors que les derniers Bob Catley (When Empires Burn et Spirit Of Man) étaient assez pêchus, très orientés hard FM, Magnum fait le choix d'un rock plus calme, assez mollasson à première vue, ce qui explique que les amateurs de hard rock se tournent plus volontiers vers les albums solos de Bob Catley.





Avec une belle pochette dans le style d'On A Storyteller's Night, réalisée par le même dessinateur (Rodney Matthews), sans compter l'élaboration de l'album qui a duré un an, Magnum se montre ambitieux. Princess Alice And The Broken Arrow est moins immédiat, mais bien plus riche, nettement plus varié que les derniers Bob Catley, c'est une évidence ! Les musiciens de Magnum font la différence ; toutes les chansons ont été écrites par le guitariste Tony Clarkin et ça s'entend.

Comme se plait à le rappeler Bob Catley durant ses interviews, la musique de Magnum a reçu toute sorte d'étiquettes : hard rock mélodique, pop rock, hard FM, rock symphonique, heavy metal, rock progressif... et encore une fois, cataloguer Princess Alice And The Broken Arrow devrait faire le bonheur des vendeurs d'Adipocère. Malgré des guitares saturées et quelques rythmiques « tagada tagada » sur les premiers morceaux, Magnum n'a pas grand chose de hard rock pour le coup. Ou alors les derniers Toto et Saga seraient à ranger dans le heavy metal.

Moins médiatique que Toto justement, Magnum ne devra pas compter sur l'effet d'annonce comme en a bénéficié Falling In Between avant sa sortie. Mais au final, ce sont surtout des supers mélodies qu'on retient, on aimerait en voir plus souvent des comme ça ! Un Bob Catley toujours impeccable, un aspect pop très prononcé ("Dragons Are Real", "Like Brothers We Stand" ou les ballades "Thank You For The Day" et "Inside Your Head"), d'autres morceaux plus rock ("Be Strong", "Out Of The Shadows" ), ou même « symphonique » (l'excellent "You'll Never Sleep"), avec quelques claviers connotés « prog » durant les passages instrumentaux, des chœurs très travaillés (Magnum n'était-il pas comparé à Queen à ses débuts ?), Magnum n'a rien laissé au hasard.


Un album qui peut paraître un peu fade et mollasson au premier abord, à cause de la simplicité de ses arrangements (Magnum reste sobre et n'a pas besoin d'en faire des tonnes), mais qui se bonifie avec le temps tellement ce disque est complet. Les mélodies se retiennent avec une telle aisance. A défaut de chef-d’œuvre absolu, Princess Alice And The Broken Arrow est un très bon cru, un grand retour en force.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6