2320

CHRONIQUE PAR ...

7
Count D
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14/20

LINE UP

-Kaska
(chant+violoncelle)

-Marcin
(guitare)

-Marecki
(guitare+chant)

-Rycho
(claviers)

-Jarek
(basse)

-Adam
(batterie)

TRACKLIST

1)Into The Night
2)Dream I: Under My Eyelids
3)Never
4)Dream II: Edge Of Light
5)Dream III: My Eternal Home
6)Dream IV: Secret
7)Dream V: Beside You
8)Dream VI: Fairy Tale
9)Dream VII: She's Dead
10)Fearless
11)Dream VIII: Manolis
12)Dream IX: Danse Macabre
13)Dream X: Parallel Mind
14)Dream XI: Believe
15)Dream XII: Reflected In My Last Tear

DISCOGRAPHIE


Via Mistica - Under My Eyelids
(2006) - gothique - Label : Metal Mind





Under My Eyelids est le troisième album du groupe polonais Via Mistica. Comme les précédentes réalisations, on retrouve ici un gothic metal à chant féminin, agrémenté de belles parties de violoncelle et d’un growl masculin en soutien. De manière générale et pour ne pas se fondre en comparaisons, Via Mistica délivre ici un album inspiré des atmosphères intimes et sombres des premiers Theatre Of Tragedy. Les guitares n’ont en majorité qu’un rôle de ciment par rapport à la place laissée au chant de Kaska. Ce dernier est assez précis mais manque de puissance et prend parfois une place trop importante, alors que le chant masculin et la structure instrumentale sont excellents.

Baigné dans une ambiance de sombre forêt et de mélodies inquiétantes, frôlant de temps en temps la dissonance pour mieux s’exprimer, les quinze titres présentent tout de même une grande variété de nuances, aussi bien expressives qu’instrumentales, témoignant d’une inspiration grandissante et sans borne du groupe. L’excellent Secret, au parfum de non-retour, précède le lancinant "Manolis", suivi par le très riche "Danse Macabre". Ce titre montre tout le potentiel du groupe à exploiter de manière personnelle une palette d’émotions musicales aussi sombres que nostalgiques. Under My Eyelids est un album plein d’idées et de sensibilité, mais il reste au combo à peaufiner ce chant féminin, ce qui semble bien parti. Ce créneau est assez risqué mais Via Mistica est prévenu et semble motivé pour s’y faire une place. Ce qu’ils font est déjà fort respectable.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5