2331

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 13.5/20

LINE UP

-Phil Mogg
(chant)

-Vinnie Moore
(guitare)

-Paul Raymond
(clavier)

-Pete Way
(basse)

-Andy Parker
(batterie)

TRACKLIST

1)Hard Being Me
2)Heavenly Body
3)Some Other Guy
4)Who's Fooling Who ?
5)Black And Blue
6)Drink Too Much
7)World Cruise
8)Down By The River
9)Good Bye You
10)Rolling Man
11)Kingston Town

DISCOGRAPHIE


UFO - The Monkey Puzzle
(2006) - hard rock - Label : SPV



Les carrières d'UFO et de Deep Purple ont connu des aléas semblables : un guitariste caractériel a priori irremplaçable, contribuant largement au mythe et le choix d'un "guitar-hero" pour essuyer les plâtres, assurant par là même une stabilité et une cohésion difficile à atteindre avec les éternels va-et-viens des guitaristes démissionnaires. Redonner un coup de jeune et moderniser par la même occasion, sans pour autant perdre les bases, voilà la mission qui leur ont été confié.



Le choix de Vinnie Moore peut surprendre mais il semble s'être intégré sans problème. Si sur scène, il n'a pas vraiment le charisme de Michael Schenker, au moins il ne risque pas de disparaître dans la nature en pleine tournée ! Cette nouvelle recrue a permis de rebooster UFO depuis We Are Here et The Monkey Puzzle, premier album sous ce line-up (étant donné qu'Andy Parker est de retour à la batterie), ne fait que confirmer tout le bienfait de cette nouvelle formule. Un peu comme pour Rapture Of The Deep de Deep Purple, The Monkey Puzzle surprend positivement dès les premières écoutes. Dans un cas comme dans l'autre, on ne s'attendait sûrement pas à un album aussi bon de leur part !

Mais ensuite, le soufflé retombe un peu et on finit par se rendre compte des défauts du disque. UFO n'est plus tout jeune, ça se vérifie surtout pour Phil Mogg, sa façon de chanter est devenue un peu poussive (encore un point commun avec Deep Purple !). On croirait entendre à certains moments un vieux bluesman qui s'époumone sur du hard rock ! Pas étonnant qu'il soit particulièrement à son aise sur un blues-rock bien balancé comme "World Cruise" !

Si Vinnie Moore assure ce qu'il faut, sans trop en faire (UFO n'a jamais été très démonstratif sur disque) et tout en se complétant parfaitement avec les claviers discrets de Paul Raymond, on peut regretter en revanche que ses manies de "guitar-hero" ressortent de temps à autres, comme ces harmonies sur les ballades "Good Bye You" et "Drink Too Much" (le gros point faible du disque), qui sonneraient très "instrumental de guitare années 80" si on enlevait le chant.
On se serait bien passé également des choeurs féminins sur certains refrains mais bon.


Du bon hard rock classique ("Black & Blue", "Down By The River", "Rolling Man"), avec des solos inspirés, on n'en demande pas plus. Pas la peine non plus d'attendre des titres speeds, ça n'a jamais été le genre de la maison (et c'est bien dommage mais bon...). Le UFO d'aujourd'hui est tout de même bien meilleur que celui des années 80 avec Paul Chapman ! Et même si il n'y a effectivement rien d'exceptionnel sur Monkey Puzzle (on ne va pas non plus le comparer avec les classiques des années 70 !), on passe un bon moment, le contrat est rempli.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3