2383

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 13.5/20

LINE UP

-Lemmy Kilmister
(basse+chant)

-Larry Wallis
(guitare+chant)

-Phil "Philthy Animal" Taylor
(batterie)

TRACKLIST

1)Motorhead
2)On Parole
3)Vibrator
4)Iron Horse/Born to Lose
5)City Kids
6)Fools
7)The Watcher
8)Leaving Here
9)Lost Johnny

DISCOGRAPHIE

On Parole (1977)
Bomber (1979)
Motörizer (2008)
The Wörld Is Yours (2010)

Motörhead - On Parole
(1977) - rock hard rock - Label : United Artists



Le tout 1er album de Motörhead, avec Larry Wallis (ex PINK FAIRIES) à la guitare, annonce déja les grands albums à venir. Lemmy Kilminster venait se faire jeter du fameux groupe psychédélique Hawkwind pour une histoire de drogues; cette situation aura au moins permis de donner le jour à un des plus grand groupe de rock au monde, ni plus ni moins.

Le groupe, avec l'arrivée toute récente de Philthy Animal Taylor à la batterie, un batteur pas exceptionnel techniquement mais qui question breaks en fout de partout pour le plus grand plaisir de l'auditeur, a de l'énergie rock 'n' roll à revendre, tous les éléments qui feront le succès de Motörhead sont déja présents, bien que pas toujours pleinement exprimés. La chanson qui ouvre le disque, Motörhead, est un véritable hymne, elle représente parfaitement le style à savoir un rock 'n roll bandant avec une basse bien crade et speed, et des supers solos de rock, sans oublier une lourdeur métallique bien caractéristique du son de Motörhead.

Le reste de l'album est plus dans la lignée du groupe de rock 'n' roll MC5 qui a largement influencé Lemmy. Ce n'est pas un mal même si l'ensemble n'est pas aussi puissant que les futurs albums. Cela reste hautement jouissif, il suffit juste d'écouter le titre "On Parole" qui est assez incroyable de par l'énergie qui s'en dégage, un pur bonheur rock 'n roll comme seul la bande à Lemmy sait en livrer. L'album peut quand même paraitre plus expérimental que les autres quelque part, surtout si on est habitué au bourrinage pur de Motörhead ! En fait, quelque part, le groupe se cherche encore, Larry Wallis alterne le chant avec Lemmy sur quelques titres, son chant est plus calme et rock 'n' roll, tands que celui de Lemmy beaucoup plus aggressif. On trouve donc des titres qui n'ont rien à voir avec le répertoire commun du groupe.

"Lost Johnny" par exemple n'est pas franchement génial, avec son rythme un peu saccadé, mais ce morçeau est vraiment à part, heureusement car j'aime pas trop. Sur "The Watcher", Lemmy chante un peu comme Ozzy, ce titre est assez sombre et assez indescriptible (psychédélique ?), c'est excellent. "Iron Horse/Born To Lose" est très lente, Lemmy chante avec une voix très calme ce qui rend le tout plutôt triste (vue le titre de la chanson ce n'est pas étonnant), c'est très beau, mais elle sera reprise plus rapidement en concert ultérieurement sans pour autant perdre ce côté rock triste. Quelques titres s'inscrivent tout droit dans la lignée de MC5 comme "Vibrator", "City Kids" et "Leaving Here", du bon vieux rock 'n' roll des familles en somme, fait pour taper du pied et qui fait appel à nos instincts rockabilly qui sommeillent en nous. Enfin, "Fools" termine l'album, ce titre aussi est assez spécial, très rock comme toujours, c'est Larry qui chante, et y'a un espèce de groove là dedans, irrésistible !!!


Motörhead frappe déja fort avec ce 1er album, il manque peut être un peu de personnalité mais ce défaut sera très vite corrigé !!!


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4