240

CHRONIQUE PAR ...

10
Beren
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 11/20

LINE UP

-Sabine Duenser
(chant)

-Pete Streit
(guitare)

-Juergen Broger
(guitare)

-Tom Saxer
(basse+chant)

-Rene Marxer
(batterie)


TRACKLIST

1)Der letzte Tag
2)Anger
3)Lost soul
4)Perfect love
5)Hearts in chains
6)Die zeit
7)Black angel
8)Devil inside you
9)Rebirth
10)Are you missing me
11)Ballade

DISCOGRAPHIE


Elis - Dark Clouds In A Perfect Sky
(2004) - gothique - Label : Napalm Records



Elis, une formation du Liechtenstein a démarré sa carrière musicale sous le nom plus énigmatique d'Erben Der Schöpfung ("les héritages de la création") avec un premier album, Twilight, sorti en 2001, assez remarqué au sein de la presse allemande, mais passé relativement inaperçu chez nous. Les revoilà aujourd'hui, après un split, le départ d'un des membres originels et la reformation en 2003, avec Dark Clouds In A Perfect Sky, leur nouvel opus. Opus produit par Alexander Krull (Atrocity), qui, décidément, est très en vogue en ce moment dans le milieu du metal gothique, avec son nouvel album, sa participation remarquée à Leaves' Eyes (le nouveau groupe de Liv Kristine Espenaes!) et sa future tournée Atrocity/Leaves' Eyes/Battlelore/... Elis. Le monde est petit!

Elis offre un metal goth tout ce qu'il y a de plus conventionnel et traditionnel: un chant duel féminin/masculin (très à la mode...), de grosses guitares et des claviers stratosphériques. Huuuum vous me direz, ça sent le roussi, ce début de chronique. Et bien... Oui et non. Les morceaux sont bien ficelés (le morceau d'intro, "Der Letzte Tag", taillé pour la scène, "Heart In Chains", "Die Zeit"...) et correctement produits (Alex Krull fait bien son boulot, c'est un fait indéniable), mais il manque ce supplément d'âme et surtout ce charisme vocal indispensable pour plaire entièrement. Sabine Duenser possède un joli brin de voix, proche d'un chant lyrique, assez aigu, mais trop propre et avant tout, sans émotions, presque monocorde parfois.

Elle n'arrive pas à captiver ni à faire ressentir quoi que ce soit. Elle a beau essayer de varier les styles (les changements de tonalités de "Black Angel"), cela ne change pas grand chose à la donne. Quant au duel annoncé, il n'a pas vraiment lieu. Le chant féminin prend une part considérable de l'album et ne laisse que quelques miettes bien rassies au grogneur de service, qui, ici, a dû s'arracher une ou deux cordes vocales en chemin. Son chant est "additionnel" et devrait le rester! Déjà, le vecteur émotionnel très important dans ce type de musique ne répond pas vraiment à l'appel. Mais Elis se rattrape musicalement parlant, avec de bons riffs bien plombés ("Heart In Chains", Devil Inside You", "Are You Missing Me") et des morceaux mettant bien en valeur les différents instruments. Le groupe possède une bonne technique, mais ce sont des idées et un peu d'audace qu'il leur faut, pour remuer la fange dans laquelle le genre s'embourbe depuis quelque temps avec l'explosion très fashion de la "gothique attitude".

Des relents d'autres formations goth apparaissent ça et là (le chant lyrique devenu trop académique, l'association guitares/claviers trop emphatiques) et c'est malheureusement ce qui pénalise pas mal Elis. Dark Clouds In A Perfect Sky ne prend aucun risque, ne surprend à aucun moment, il est même difficile de choisir un morceau meilleur que l'autre... Tout est balisé, connu d'avance, l'énergie finalement canalisée (au diable les compos linéaires!), même si Krull sait s'y prendre pour obtenir le meilleur du groupe qu'il produit. Le résultat, quitte à le comparer à ces formations pré-citées, est bien loin d'un Leaves' Eyes ou même du dernier Atrocity. Avec des compositions un peu plus franches et maîtrisées, le résultat aurait été bien meilleur. La technique étant présente, devra revoir son argumentation pour le prochain examen, donc.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4