255

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14/20

LINE UP

-Ihsahn
(chant+guitare
+basse+claviers
+programmation)

-Samoth
(guitare)

-Trym
(batterie)

TRACKLIST

1)The Eruption
2)Depraved
3)Empty
4)The Prophet
5)The Tongue Of Fire
6)In The Wordless Chamber
7)Grey
8)He Who Sought The Fire
9)Thorns On My Grave

DISCOGRAPHIE


Emperor - Prometheus - The Discipline Of Fire And Demise
(2001) - black metal - Label : Candlelight



L'ultime album du groupe.

Malgré cette atmosphère de fin pesante, la musique reste Emperoresque, c'est-à-dire grandiose. On retrouve une grande intro pour première piste, des claviers qui violonisent et, nouveauté, versent dans le " spatial ", assez déroutant à la première écoute. Les guitares ( enfin majoritairement celle d'un Isahn tout puissant sur cet album ) déversent leur lot de riffs tranchants et rapides, dans la plus pure veine d'Emperor et du black metal moderne avec des passages proprement extasiants. Toutefois, si les guitares restent dans la lignée des précédents chef-d'oeuvres qu'étaient In The Nightside ... et Anthems..., la batterie a de quoi surprendre. En effet elle s'est nettement calmée. On ne retrouve plus ces déluges d'antan ( même si on peut les retrouver un peu sur "Thorns On My Grave" ) qui vous scotchaient dans le canapé. Même si sa puissance sonore c'est considérablement accrue grâce à un mixage terriblement efficace cela reste une déception.

Finalement cet album de la fin est bien évidemment à posséder car il reste au-dessus du lot et presque avant-gardiste, mais il subsiste un petit arrière-goût désagréable de "peut mieux faire" (à comprendre au sens Emperor du terme).




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1