2633

CHRONIQUE PAR ...

40
Joe Le Hareng
Cette chronique a été mise en ligne le 25 octobre 2008
Sa note : 14/20

LINE UP

-Ned Evett
(chant+guitare)

-Richard Aguirre
(basse)

TRACKLIST

1)Faded Away
2)Fear
3)Through It
4)Do You Remember Our Life
5)Soul Inside
6)Middle of the Middle
7)Criss Cross Applesauce
8)Every Ten
9)What's Become of You
10)Living Machine
11)Get Back to England
12)Shine Like a Diamond on Me
13)Curse Is You

DISCOGRAPHIE


Evett, Ned - Middle Of The Middle
(2008) - pop rock - Label : Abstract



Certains guitaristes s'amusent à retirer les frettes de leur guitare. Pourquoi pas. Ned Evett pousse le bouchon plus loin et s'essaye à recouvrir le manche de verre, pour obtenir un son proche du slide cher au blues, en plus cristallin. Rien de bien original jusque là. Mais plutôt que de taper les douze mesures, il préfère utiliser ces guitares très particulières dans un joyeux mélange de pop, de rock et de soul avec des vrais morceaux de samples dedans. De tout ça, il tire 50 minutes de musique sympathique, bien construite et fraiche comme la rosée du printemps.

À guitariste exceptionnel, musique exceptionnelle. Parce que le Ned sort quand même de l'ordinaire avec son jeu de guitare à mi-chemin entre la six-cordes et le violon. Attention, on est bien loin des guitar-heroes qui balancent des triples croches à 280bpm. Non ça franchement, Ned il s'en fout. Lui il est plutôt dans la recherche de sonorités, d'ambiances, de petits gimmicks ; le type bien particulier de guitares qu'il utilise le poussant à l'inventivité. Et le mélange de sonorités habituelles et slidées se fait tout seul! Surtout dans la pop gentiment rock d'Evett. Des guitares donc mais aussi une utilisation intelligente des samples. Agrémentant de-ci de-là les morceaux, souvent en renfort de la batterie, ils apportent une petite touche moderne pas désagréable du tout à la musique. Un petit mot sur la batterie, particulièrement bien utilisée. Tantôt classique/rock tantôt aux limites de la boite à rythme hip-hop, elle contribue de façon intelligente à l'ambiance des morceaux et forme un bel écrin pour les interventions guitaristiques. Quant à la basse, dommage qu'elle soit aussi peu présente...

Nous voilà donc avec 13 morceaux qui oscillent entre le rock, la pop et la ballade acoustique. Côté rock, rien de bien énervé mais des morceaux qui font leur petit effet comme "Fear" ou "Living Machine" où la guitare fretless amène une sonorité un peu sale plutôt bienvenue. Mais c'est encore dans le rayon pop qu'Evett s'en sort le mieux. Avec un talent de songwriter indéniable et une grande science du refrain il touche droit au but. Notamment dans les très groovy "Through It" et "Soul Inside" ou encore "Criss Cross Applesauce". Il faut dire qu'en plus de son sens de la chanson et de ses talents de guitariste, Ned se révèle être un excellent chanteur, au timbre chaud et velouté ("Shine Like a Diamond on Me"), créant de belles lignes de chant, immédiates et posées. Pour ajouter au côté « chill out », les morceaux ne s'éloignent que rarement du classique couplet/refrain et ne sont jamais surchargés, outre la guitare principale, la batterie et les lignes de chant, seuls quelques gimmicks d'arrière-plan viennent agrémenter la musique de belle façon.


On pourrait reprocher à ce Middle Of The Middle un côté un peu poussif et sirupeux lors des premières écoutes. Mais les suivantes nous ôtent bien vite cette vision des choses. Le but de l'album est plutôt de proposer une musique décontractée, aux sonorités intelligentes et modernes. L'amateur de pop rock, de rock pas trop violent et de belles guitares sera comblé. Très peu connu en France malgré une reconnaissance mondiale de son talent, Ned Evett nous offre par l'entremise de ce Middle Of The Middle l'occasion rêvée de découvrir le musicien atypique qu'il est, ainsi que ses créations originales et rafraichissantes.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7