2754

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14/20

LINE UP

-Angry Anderson
(chant)

-Mick Cocks
(guitare)

-Dai Pritchard
(guitare slide)

-Steve King
(basse)

-Paul DeMarco
(batterie)

TRACKLIST

1)Black Eyed Bruiser
2)Slipping Away
3)Once in a Lifetime
4)1854
5)City Blues
6)Sweet Meat
7)Man About Town
8)Creeper
9)Stand Over Man
10)Nothing to Lose
11)Lubricated

DISCOGRAPHIE


Rose Tattoo - Blood Brothers
(2007) - hard rock - Label : Armageddon Music




Depuis la mort de Pete Wells, Rose Tattoo a vu ses activités s'interrompre. Toujours mené par Angry Anderson, Blood Brothers est le 3ème album depuis leur reformation, succédant au live 25 To Life (2000) et à l’album studio Pain (2002).On peut voir Blood Brothers comme un hommage rendu à la disparition de Pete Wells, cette tragédie est sans doute une des raisons pour lesquelles Rose Tattoo n'a rien perdu de sa hargne.


Combinant avec brio une production moderne et des éléments rock traditionnels, la recette de Rose Tattoo est simple et efficace : guitares slide à gogo, vieux riffs bien graisseux, le tout mené de main de maître par le braillard en chef Angry Anderson qui assure une grande prestation sur ce disque ! Dans le même style que les voix éraillées de Dan McCafferty (Nazareth) et Axl Rose, Angry Anderson s'impose comme une des grandes voix du hard rock, pas assez reconnue à sa juste valeur ! Rien qu'avec ça, Rose Tattoo se démarque de tous les autres groupes de hard rock : ça n'a pas la fibre bluesy d'Ac/dc, ni l'aspect américain des Guns ou le bourrinage de Motörhead, et encore moins les chansons « pop-variété » de Nazareth... c'est autre chose ! En ces temps où le « classic-rock » est revenu au premier plan (chose impensable dans les années 90), on peut dire que Rose Tattoo tombe à pic... enfin s’ils arrivent à vendre plus de deux albums en France bien entendu !

Si Blood Brothers ne contient rien d'exceptionnel, aucun véritable classique, c'est avec plaisir que la galette défile, 40 minutes au compteur, du tout bon malgré quelques « fillers » ("City Blues", "Creeper") ! Entre les titres bluesy blindés de guitares slide ("Sweet Meat", "Once In A Lifetime"), les mid-tempos musclés « à la AC/DC » ("1854", "Man About Town") et les titres speeds bien envoyés ("Slipping Away", "Lubricated"), les amateurs du genre seront comblés. Rose Tattoo ne fait aucun compromis, inutile de s'attendre à une ballade ou à un hit radiophonique. C'est le genre d'album qui s'écoute d'une traite, même si il ne fera sûrement pas parti des top albums de fin d'année.Alors qu'AC/DC semble bel et bien mort et enterré, les Angels n'existant plus, Rose Tattoo est bien le dernier grand groupe de hard rock australien encore en activité.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1