2779

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 11.5/20

LINE UP

-Gus Chambers
(chant)

-Mach 2
(basse)

-J.H.
(guitare)

-Lutger Weiss
(batterie)

TRACKLIST

1)Antisocial
2)Tourist In Space
3)Crossfire
4)Never Change
5)Different Age
6)Wrong Date
7)The Letter
8)Rubber Suzie
9)21 Guns
10)Power
11)The Flasher
12)Millionaire
13)Scapegoat
14)Kicks

DISCOGRAPHIE

Skullduggery (2004)

Squad 21 - Skullduggery
(2004) - rock punk - Label : SPV



Vous êtes du genre à vous la couler douce? A aimer la protestation sans vous démener personnellement? A apprécier une décharge punk rock dans vos tympans de temps en temps? Alors posez une oreille sur cet album. Il répond amplement à ces critères. Squad 21 balance de la purée punk-rock dans l’âme mais pas vraiment destinée à nos chers kids. Ici le propos est plus sérieux et la forme que revêt la musique, bien que mélodique en diablesse, n’est pas celle qui plaît tant à nos chères petites têtes blondes. Gus Chambers de Squad 21 a un lourd passé à écumer les groupes (notamment Grip Inc.) et les clubs. Il en résulte forcément une musique pas aussi légère que celle qui abreuve les ados.

Ce n’est pas pour un mal puisque ce genre de musique peut avoir tendance à sérieusement brouter celui qui a plus de douze ans. Squad 21 se contente d’un punk rock mélodique mais pas très violent. Il n’y a pas de rythmique rapide et les riffs ne s’écoulent pas à une vitesse sidérante. On est loin du punk rock mélodique de la côte Ouest. Les chansons sont nerveuses mais sans être acérées. La durée moyenne du titre varie entre deux minutes trente et trois minutes, signe de la concision punk rock. En plus, comme je l’ai dit précédemment, les paroles traitent de sujets plus graves. Ca commence par un "Antisocial" (non, rien à voir avec qui vous savez)! Ce n’est pas la fête tous les jours dans le monde.

D’ailleurs une caractéristique de ce disque est de ne pas donner une irrépréhensible envie de bouger dans tous les sens. Malgré une énergie bien présente, celle-ci n’est pas vraiment communicative. Enfin… ce n’est pas une musique de fête à laquelle nous avons droit. Vous ne passerez pas ce disque dans une soirée pour mettre de l’ambiance par exemple. Cela n’empêche pas celui-ci d’être tout à fait recommandable avec des riffs sympathiques ("Wrong Date"), des petits soli pas piqués des hannetons ("The Letter" par exemple) et une non prise de tête ravissante. Tenez par exemple, "21 Guns" qui débarque avec une approche et un riff piqués au reggae. Ca rafraîchit en plein milieu. Super sympa.



Vous l’aurez compris, ce n’est pas l’album du siècle, il ne souffle pas non plus par son originalité, mais niveau efficacité et plaisir, il assure. Vous reviendrez sûrement avec joie de temps à autre sur ce CD bon d’un bout à l’autre. Bref, pour ceux qui désirent passer un bon moment et qui sont dans le punk rock.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6