2828

CHRONIQUE PAR ...

42
Wotan
Cette chronique a été mise en ligne le 05 décembre 2008
Sa note : 15/20

LINE UP

-Linda Fay Hella
(chant)

-Gaahl
(chant)

-Kvitrafn
(chant+tout le reste)

-Hallvard Kleiveland
(fiddle d’Hardanger)

TRACKLIST

1)Ár var alda
2)Hagall
3)Bjarkan
4)Løyndmsriss
5)Heimta Thurs
6)Thurs
7)Jara
8)Laukr
9)Kauna
10)Algir – Stien klarnar
11)Algir – tognatale
12)Dagr

DISCOGRAPHIE


Wardruna - Gap Var Ginnunga
(2009) - ambient neo-folk - Label : Indie Recordings



«Hmmmmmm. Hmmm. Heuuummmm. Hhhhmmmmmmmmm. Haaaammmm. Hmmmmmmm. Hmmm. Hhhhmmmmmm. Hmmmmm. Hhhhhmmmmmmm. Hoooommmm. Hummmmmm. Hummmmmmm. Hmmmmmmm. Hmmmmmm. Hoooommmmm.Hhhhhhhhhmm.Hhhhooooooummm. Hhhhmmmm.» Ceci est un extrait des paroles de Gap var Ginnunga.


Wardruna est un projet intéressant, avec une histoire peu ordinaire pour un groupe de musique. Le concept est né en 2002 du cerveau de Kvitrafn, batteur du groupe Gorgoroth. Désirant s'échapper du carcan un peu trop réduit de la musique metal et assouvir sa passion pour les instruments anciens et les anciennes légendes nordiques, il créa Wardruna, un groupe oscillant entre le neo-folk et la musique ambient. Le groupe attira l’attention lors de la sortie du documentaire de Peter Beste consacré à l'énigmatique Gaahl: True Norwegian Black Metal, puisque quelques chansons figuraient dans la bande son de l'émission, ce qui lui permit de signer sur un label et de sortir son premier album, objet de la présente chronique. Si le but de Kvitrafn était juste de faire une musique possédant un certain cachet et une ambiance ancestrale, il est atteint tant le modernisme est complètement absent de Gap var Ginnunga.

Pour construire quelques points de repères, cet album ressemble à la chanson bonus sur le Monumension d’Enslaved, ou dans une moindre mesure, à Tenhi. Sans aucun instrument moderne, Wardruna tente, à sa façon, d'interpréter les runes (concept qui s'étendra sur trois albums, celui-ci étant donc le premier de la trilogie). S'il faut être versé dans le Futhark ancien et le paganisme nordique pour y trouver un début d'interprétation, aucun effort ne sera requis pour visualiser la musique. L’utilisation d’instruments hors-du-commun tels que des troncs d’arbres, des pierres ou des claquements de mains (ce qui donne un résultat étonnant et unique sur "Algir - tognatale") et les ambiances créees permettent d’imaginer, de voir quasiment, les musiciens en train de jouer en plein air lors d’une cérémonie chamanique ou tribale. L’enregistrement en milieu naturel et la production, légèrement granuleuse, soutiennent l'ancienneté des instruments de musique: dijderidoo, fiddle, lur, tambours en peau de rennes.

L’ambiance évolue au long de l’album, oscillant entre le mortuaire (chant humé étrange de Gaahl et percussions tribales sur la lourde et sombre "Hagall"), et des tableaux plus vivants, emplis de chœurs féminins et du son si caractéristique et si lancinant du fiddle (superbe "Jara"). La première moitié du disque est une montée en puissance dans la lourdeur, pour exploser dans un chaos sonore sur l’effrayante "Thurs", pleine de colère qui se lâche. Wardruna brise les canons de l’ambient en réduisant les parties instrumentales, qui usuellement prédominent dans ce style, et en utilisant les services de trois chanteurs, ce qui assure une variété supplémentaire. La cohérence forte des chansons et les transitions lisses entre chaque titre donnent un album compact, qui doit être écouté dans son intégralité pour en tirer son essence. Le risque reste bien entendu l’ennui si jamais l’auditeur n’accroche pas immédiatement.


Si jamais vous avez envie de musique tribale aux forts relents de mythologie nordique, ou plus simplement de quelque chose un tant soit peu expérimental, Wardruna est fait pour vous. Difficile de ne pas plonger dans un voyage étrange lors de l'écoute de cet album réussi: tout est fait pour créer une ambiance ancienne et mystique, avec une évolution de l'atmosphère et une palette d’instruments et de chants large.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6