2927

CHRONIQUE PAR ...

60
Dizayeure
Cette chronique a été mise en ligne le 11 janvier 2009
Sa note : 5/20

LINE UP


TRACKLIST

Tracklist DVD 1:
1)NIGHTWISH - The Islander
2)DIMMU BORGIR - The Serpentine Offering
3)IN FLAMES - The Mirror’s Truth
4)AMON AMARTH - Cry Of The Blackbirds
5)LEGION OF THE DAMNED - Disturbing The Dead
6)DEATHSTARS - Virtue To Vice
7)EXODUS - Riot Act
8)ARCH ENEMY - Revolution Begins
9)OBITUARY - Evil Ways
10)JOB FOR A COWBOY - Embedded
11)SONIC SYNDICATE - Jack Of Diamonds
12)KREATOR - Enemy Of God
13)FINNTROLL - Nedgang
14)ELUVEITIE - Inis Mona
15)AFTER FOREVER - Discord
16)DEATH ANGEL - Dethroned
17)SOILWORK - Exile
18)GOJIRA - To Sirius
19)SUICIDE SILENCE - The Price Of Beauty
20)HEADHUNTER - Silverskull
21)NILE - Papyrus Containing The Spell To Preserve Its Possessor Against Attacks From He Who Is In The Water
22)PARADISE LOST - The Enemy
23)MELTDOWN - One By One
24)ICED EARTH - Ten Thousand Strong
25)AVENGED SEVENFOLD - Almost Easy
26)BLACK DAHLIA MURDER - Statutory Ape
27)LEATHERWOLF - Dr. Wicked
28)DESPISED ICON - In The Arms Of Perdition
29)RAGE - Lord Of The Flies
30)DIVINITY - Plasma
31)NORTHER - We Rock
32)REQUIEM- Premier Killing League
33)NIGHTWISH - Bye, Bye Beautiful

DISCOGRAPHIE


Monsters of Metal - Vol. 6 (compilation)
(2008) - heavy metal Compilation de clips - Label : Nuclear Blast



L’esprit humain est robuste et intègre. C’est d’ailleurs toujours assez impressionnant de voir à quel point il est capable d’encaisser et de supporter de terribles évènements. Il n’en est pas moins vulnérable à certaines choses, par exemple un titre de Normand L’Amour. Ou pire encore, les blagues de Joe le Hareng. Fatales. Parmi le classement de ces kryptonites de l’esprit se trouvent en bonne place les clips de hard/métal, véritables supplices pour n’importe quelle personne mentalement saine.

Monsters of Metal est une compilation regroupant une soixantaine de clips de hard/métal. On y retrouve à peu près tous les styles, de Nightwish à Dimmu Borgir en passant par Death Angel. Hélas de ces deux DVDs bourrés à ras bord, on ne retiendra au final que deux ou trois clips sympathiques (Meshuggah - "Bleed" pas mal malsain ou encore Nightwish - "The Islander" beau et bien réalisé), mais rien de bien transcendant. Le ratio se révèle donc si faible qu’il en devient négligeable (amis de la chimie, cette phrase est pour vous). Alors certes, il y a un lot impressionnant de clips ridicules dont on pourra allégrement se moquer et rire (Keep of Kalessin - "Ascendant", avec un chanteur se transformant en démon cracheur de feu et des images 3D criantes de réalisme), avec des plans mythiques irrésistibles, mais cela ne justifie en rien l’achat de ce numéro 6 de Monsters of Metal (ni des autres j’imagine). Comme toute compil’, ce sera évidemment peut-être l’occasion de découvrir des groupes ou des chansons. Mais soyons francs, de nos jours cette façon de découvrir des artistes est devenue plutôt obsolète, même si cette compilation a au moins le mérite d'être éclectique car il y a vraiment de tout.

Une question se pose donc après avoir visionné l’intégralité des deux DVDs (en plusieurs fois, Dieu merci) : quel est intérêt d’une telle compilation ? En effet, ce n’est qu’une longue succession de clips sans queue ni tête, sans aucun effort de présentation ni de regroupements par genre ou par ordre chronologique. Surtout que l’écrasante majorité des clips se résument à voir le groupe "jouer" leur chanson dans une usine désaffectée ou dans un décor médiévale. Au passage, certains clips sont de petites perles au niveau de la synchronisation entre ce que l’on voit faire le guitariste ou le batteur, et ce que l’on entend (par exemple October File - "Another Day"). On regrettera de plus l’absence totale de bonus, alors que l’on aurait grandement apprécié la présence de making of, d’interviews de groupes au sujet de leurs clips, etc… en bref, quelque chose de plus que ce que l’on peut déjà trouver aujourd’hui sur une multitude de sites web. En fin de compte je ne vois qu’un seul intérêt : s’amuser à visionner d’une traite les deux DVDs pour se faire du mal durant ces petites soirées sados-masochistes que l’on s’organise entre amis (soirées très populaires entre chroniqueurs des Eternels).


Le pire, c’est qu’on en est déjà au 6e numéro de Monsters of Metal. C’est donc que quelque part des gens l’achètent réellement, sinon le label aurait arrêté les frais il y a belle lurette. Je ne sais pas si ces personnes ont été satisfaites de leur achat, et je ne vois pas comment d’ailleurs. Mais comme on dit, tous les goûts sont dans la nature (on raconterait même que certaines personnes aimeraient le prog’ … !). Au final je ne peux que vous conseiller d’économiser votre argent pour acheter quelque chose qui présente un minimum d’intérêt.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1