2996

CHRONIQUE PAR ...

7
Count D
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 15/20

LINE UP

-Oliver Schneider
(chant)

-Michel Begeame
(chant)

-Lutz Buch
(guitare)

-Axel Horn
(basse)

-Carsten “Antek” Rudo
(batterie)

TRACKLIST

1)Überfall
2)O.K.
3)Was Jetzt?
4)Alles Was Mir Fehlt
5)Zu Allem Bereit
6)Radiosong
7)Mein Tag
8)Instant Replay
9)Nachtaktiv
10)Blender
11)Mission Erfüllt
12)Monster

DISCOGRAPHIE

Alpha (2005)

Such A Surge - Alpha
(2005) - néo metal - Label : Nuclear Blast



Une note de respect pour Such A Surge, combo allemand officiant dans son crossover metal-rock depuis 1993, avec pour mémoire Agoraphobic Notes le plus connu des albums du groupe à ce jour. Et bien Alpha arrive, dixième réalisation et sixième album, avec la prétention de nous montrer qu’une fois de plus il est possible de passer au-delà de toute tendance ou autre uniformité musicale dans un seul et même album. Assez metal, parfois death, très rock dans l’attitude, hardcore/metalcore dans les moments hargneux, romantique ici et là… Bref, Such A Surge a de quoi plaire du fait de sa richesse musicale et de la maîtrise indéniable qui en découle. Après avoir passé une dizaine d’années sous le label Sony, Nuclear Blast ouvre ses portes au groupe en 2005 et lui apporte quelques nouvelles armes… Tout ce dont avait besoin Such A Surge.

Comme annoncé plus haut, le groupe allemand sait se distinguer sur plusieurs aspects. Tout d’abord, celui-ci parvient de manière étalée et assurée à instaurer quand il le faut un climat de tempête et de furie musicale, menée par des guitares lourdes aiguisées à la fois. Puis la bascule réussie à des atmosphères plus réfléchies, presque atmosphériques ("Alles Was Mir Fehlt") donne au produit un relief très appréciable. La langue allemande est privilégiée tout au long de l’album. Certains ne manqueront pas de faire une comparaison presque évidente avec le pilier national Rammstein. Et ce n’est pas faux parce que sur des titres comme "Nachtaktiv" et "Mission Erfüllt", le chant se veut très présent, presque parolier, la langue allemande en première ligne.

Puis les rythmiques coupées presque death metal de "Blender" mettent la puce à l’oreille, mais cela s’arrête-là: Such A Surge possède bien son propre style, sa propre griffe bien loin de ce qui s’écoute dans la majorité des productions actuelles. Frôlant presque l’expérimental brutal, le titre précédemment cité se rapproche d’autres tout aussi directs et comme "Instant Replay", "O.K.", "Radiosong", et "Was Jetzt?". Le double chant extrême dans un registre hardcore et parlé/chanté renforce la double identité du groupe. Le refrain de "Was Jetzt" se veut dans ce sens très bien construit et agressif. Cette dualité vocale se retrouve sur tous les titres de l’album, sauf sur le très atmosphérique et recherché "Alles Was Mir Fehlt" où chants clairs et douceur mélodique prennent le dessus, arrosés de passages acoustiques et de tension instrumentale réussie. Quelques passages dans ce titre comme ici et là dans l’album me font penser à Amorphis.

Le détail qui caractérise clairement cet album des précédents, c’est bien cette guitare très en avant ajoutant à la puissance de l’ensemble. L’arrivée de Lutz à la six-cordes en 2003 n’est pas étrangère à l’affaire. Profondément rock et en même temps penché vers le metal, la sauce prend et l’on se retrouve avec des titres comme "Zu Allem Bereit" où les rythmiques autant que les soli se veulent clairement catchy-rock. Les quelques claviers viennent simuler l’orgue Hammon, au cas où nous n’aurions pas compris. Cette recherche musicale constante se retrouve de manière parfois exacerbée sur "Mein Tag", presque pop et pas franchement sombre où les vocaux chantant se font rythmiques. Ne pas avoir peur de retrouver quelques influences blues sur le pont du milieu… C’est comme ça et c’est franchement agréable à écouter.


Enfin… A chacun la liberté de se faire une opinion sur un groupe qui a beaucoup à donner et qui sait faire la différence entre démonstration et inspiration déjantée.



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6