3020

CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
Cette chronique a été mise en ligne le 11 février 2009
Sa note : 10.5/20

LINE UP

-Roughael
(chant)

-ChrisX
(guitare)

-Chris18
(guitare)

-Sascha
(basse)

-Phil18
(chant)

TRACKLIST

1)Tempest (Rescue Remedy)
2)Broken Teeth (Agrimony)
3)Dead But So Alive (Wild Oat)
4)Identity Dispute (Rockwater)
5)Kidnap Yourself (Aspen)
6)The Ravine (Willow)
7)On The Top Of The Beat (Olive)
8)Walking Without Feet (Cearto)
9)Seven Tones Of Grey (Pine)
10)Treasure Chest, Confidential (Gorse)
11)Vampire Searching For Some Light (Larch)
12)Daisied Tree (Hornbeam)
13)Room To Set Sail (Mustard)
14)A Walkover To Endure Being (Chestnut Bud)

DISCOGRAPHIE

Remedies (2009)

(2009) - metalcore emo - Label : Lifeforce Records



C'est là que je dois signer ? Bon ben d'accord. Oh, inutile de le prendre sur ce ton monsieur l'agent, vous voyez bien que je suis calmé. D'ailleurs tant qu'on en parle, vous ne pensez pas que les menottes, euh... ah non, bon, ok, je les garde alors. Mais remarquez bien que pour signer c'est pas pratique. Faudra pas se plaindre si c'est tout mal écrit. Si ça se trouve le juge ne voudra pas recevoir la pièce au dossier, y'aura refus. Voire cassation. Je connais mes droits, moi, monsieur l'agent. Non, je me tais si je veux. On ne me musèlera pas, ah non !

Pis sérieusement, vous en avez de bonnes, vous. Vous savez les journées que je me tape ? Vous avez une idée de ce que c'est de devoir panacher un boulot déjà épuisant avec de l'écoute de cd à la chaîne ? Et dire que j'avais fait des études pour éviter le travail à l'usine, j'ai bien l'air d'un con finalement. Bref voilà, en ce moment au boulot c'est dur. Les chefs sont stressés, les collègues ne se parlent plus trop, tout le monde est sur les nerfs. C'est pas que moi, vous comprenez ? Demandez à Sylviane, la secrétaire. Elle a une poubelle pleine de trombones dépliés, et je parle même pas de ses ongles bouffés jusqu'à la moitié des doigts. Bientôt elle attaquera la deuxième phalange. Franchement, c'est invivable. Donc normalement quand je me passe mes cds promo dans la voiture sur le trajet du boulot, c'est pour me détendre voyez-vous. Ca me permet de m'évader. Théoriquement.

Et là, depuis deux semaines, le truc des Blackout Arguments, là, je sais pas comment dire... Vous savez ce que c'est le metalcore emo, seulement ? Bien sûr que non, vous savez pas. Je suis sûr que vous n'avez jamais écouté le dernier Funeral For A Friend, comme ça je n'aurais pas besoin de vous expliquer ce chant clair si clichesque et juvénile. Et son pendant hurlé hardcore tendance sagouin revendicat... hey ! Non, je me fous pas de vous, arrêtez de crier. Ca existe pour de vrai, c'est des trucs d'Américains en fait. Juré, vérifiez sur Google ou je sais pas quoi. Ah non, Blackout Machin ce sont des Allemands, sauf qu'ils sonnent comme des Américains. C'est étrange d'ailleurs, parce qu'en général les Allemands ça sonne très très allemand, et que là non. Oui, je pourrais vous expliquer le thrash allemand, mais je veux pas aggraver mon cas pour tout vous dire. Je vois bien que vous êtes un peu tendu.

Oui donc bref, Remedies c'est de la musique rythmique, fâchée, avec beaucoup de hardcore dedans, des mélodies de chant et ça parle de plantes médicinales. Si, je vous JURE que c'est vrai ! Lâchez cet annuaire maintenant, vous me faites peur. Moi j'essaye juste d'expliquer hein. Parce que quand j'ai grillé le stop, c'est parce que j'étais en train de passer d'une plage à l'autre en pianotant sur l'autoradio. J'allais en avant, en arrière, et tout... mais j'avais toujours l'impression d'écouter la même chanson. Les riffs se... ah oui pardon. Un riff c'est un truc de guitare vous voyez ? Comme "Smoke On The Water" là, «tan tan taaaaaan, tan tan tan-tan ». Oui donc les riffs c'était toujours les mêmes et je savais plus si j'avais déjà écouté telle ou telle chanson. Ou pas. Alors j'ai pas fait gaffe à la route. Mais je jure que j'ai pas fait exprès. Moi aussi j'aime les animaux, vous savez. Moi aussi j'ai de la peine quand je pense à ce caniche.


Non mais je dis pas, un autre jour j'aurais peut-être même pas tiqué. J'étais blasé, j'étais crevé, j'en avais ma claque, j'ai un peu perdu les pédales. Un autre jour je n'aurais jamais fait marche arrière pour repasser sur le chien trois, quatre fois histoire de me passer les nerfs. J'aurais peut-être même pu l'éviter. Mais bon voilà, ça m'a distrait leur truc, c'est tout. Vous êtes sûr que vous ne voulez pas m'enlever les menottes maintenant ?


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7