3042

CHRONIQUE PAR ...

56
Dexxie
Cette chronique a été mise en ligne le 22 février 2009
Sa note : 13.5/20

LINE UP

-Iñaki Lazkano
(chant)

-Robert Rodrigo
(guitare)

-Miguel Manjón
(basse)

-Pako Martinez
(batterie)

TRACKLIST

1)Don’t Give Up
2)Now or Never
3)Time to Say Goodbye
4)Twist of the Wrist
5)Crying for Your Love
6)Switch Off the Light
7)Suffering
8)Blame (The Darkness Part II)
9)I Don’t Need Your Words
10)One Last Kiss
11)Fight

DISCOGRAPHIE

Fight (2008)
Changes (2013)

Airless - Fight
(2008) - hard rock pop - Label : Lion Music



Airless, groupe espagnol fondé en 2000, ayant publié son premier album (éponyme) en 2002 sur le label Vinny Records et son second opus 2nd Round trois ans plus tard sur le label finnois Lion Music, nous propose avec Fight son troisième disque, qui d'après la bande est plus soigné que ses prédécesseurs, et qui par la même occasion démontrerait mieux la maturité du groupe. Doté de onze pistes ainsi que d'une vidéo en bonus, on en a avec Fight pour pas loin d'une heure d'écoute.

On commence sur le titre "Don't Give Up" avec des harmonies vocales rappelant un peu l'intro du titre "Can I Play With Madness" d'Iron Maiden, puis on enchaîne sur un petit riff un peu saturé, plutôt passe-partout dans son genre. Arrivent ensuite la voix du chanteur, plutôt claire, et des petits arpèges de guitare électrique palm-mutée qui ne laissent planer aucun doute sur l'aspect très « kitsch » de la musique du groupe. Ce premier morceau est assez entraînant, plutôt joyeux, en adéquation avec ses paroles (« Just keep the faith, don't look back on yesterday »), dommage que les harmonies vocales ne soient pas chantées dans le même rythme que le chant principal. Ça aurait pu donner quelque chose, mais dans le cas présent il faut admettre que ça sonne plus comme une erreur rythmique qu'autre chose. Et là, c'est le drame : un break qui rappelera à certains celui de de "Warriors of the World" de Manowar. Sauf que chez Manowar, c'était drôle. Non, là, nos Espagnols ne peuvent pas faire pire. Et pourtant si, car on reprend avec un solo que nous qualifierons de passable (malgré la réputation du guitariste) pour déboucher sur une modulation qui eut été décevante si la première partie du titre avait valu le coup. Un mauvais morceau de pop/rock en somme, qui fort heureusement n'est pas représentatif de la qualité globale de l'album.

Par la suite, nous aurons droit à quelque chose de plus hard rock comme le titre "Twist of the Wrist", un tantinet plus rapide, même si le tout reste très gentil. Peut-être un des points forts de l'album. D'ailleurs, son solo de guitare se laisse savourer, un solo jouissant de sonorités un peu à l'ouest dans le bon sens du terme. On y retiendra quoiqu'il en soit un usage des slides des plus appréciables. Même commentaire pour le solo/break de "Switch Off the Light", qui contribue à justifier la réputation du guitariste. Concernant la partie rythmique, c'est binaire à souhait, à l'image du reste. Il n'y a donc aucune prouesse sur cette galette, même si dans l'ensemble cela reste assez bien exécuté. Parmi les bons titres présents sur ce cd, citons également "Suffering", qui, sans être plus complexe que le reste, est bien plus efficace. La piste vocale est plus percutante et le rythme plus contenu passe vraiment bien dans le contexte global du disque, sans parler des petites cassures rythmiques qui font leur petit effet. Mettons également en valeur la piste "Blame" qui est assez fluide, et qui, malgré quelques petits procédés un peu maladroits, reste assez bonne. Il y a donc 4 titres qui sortent du lot, mais ça ne suffira pas à faire de cet album une tuerie.


Nous sommes ici en présence d'un album assez hétérogène. Il y a quelques titres tout juste écoutables, un morceau absolument épouvantable (cf. notre premier paragraphe), et trois ou quatre chansons tout à fait correctes mais toutefois pas indispensables. Tout ceci dit, les bons morceaux présents sur ce disque suffisent largement à justifier une note honorable.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3