306

CHRONIQUE PAR ...

18
[MäelströM]
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 8.5/20

LINE UP

-Adam Brazie
(chant+guitare)

-Ryan Furlott
(guitare)

-Matthew Szklarz
(batterie)

TRACKLIST

1)Youth Like Tigers
2)Late Night Dance Party
3)Schoolyard Crush
4)No Sleep For Dreaming
5)Bring 'Em In Billy
6)"G"
7)State Bird: The Mosquito
8)No Words To Describe
9)Great Day For An Airstrike
10)Evacuate!
11)My Dog The Senator
12)Welcome To Fholston Paradise

DISCOGRAPHIE


Ever We Fall - We Are But Human
(2006) - rock - Label : Hopeless Records



Super ! Encore un groupe de rock parmi tous ces groupes de rock. Les Ever We Fall tout frais émoulus de Portland sortent donc un album d’indie/emo-rock au titre fortement énigmatique, ce qui est également le cas de leur musique, concentré détonnant de pop et de punk avec plein d’émotions dedans. Quelle bouffée d’oxygène, quelle surprise dans la musique, quelle originalité dans la démarche… Et quelle corvée à chroniquer. Je sais, un journaliste ne doit pas dire ce genre de choses. Mais jusqu’à preuve du contraire, un journaliste est une personne payée pour son travail.

Si l’on doit vraiment parler du groupe, le simple name dropping à base de Hanson sans liens de parenté suffira à décrire ce qui vous attend dans We Are But Human. La scène emo commence à rassembler un paquet (inutile) de membres et Ever We Fall est de ceux-là. S’insérant dans la frange cool du genre (du punk cool, en somme ils font de la pop-rock tout ce qu’il y a de plus banal), le rythme est relativement soutenu, presque dansant par moment, et le plus souvent juste ennuyant. Loin d’être un mauvais groupe, le groupe s’affiche d’emblée comme un trio contraint à tourner dans les fêtes de fin d’année d’université pour faire danser les gens qu’on voit dans les séries à succès où des adolescents états-uniens de 28 ans exposent toute leur misère sexuelle à l’œil racolé des adolescentes européennes de 15 ans.

Même si certains titres tels "Great Day For An Airstrike", "‘‘G’’" ou "My Dog The Senator" peuvent être plaisants à écouter, le groupe n’en ressort au final qu’un commun «comme un…». Rien de spécial, aucune capacité particulière ni dans la composition ni dans l’écriture de textes, des emo-scion qui ne touchent qu’eux et un album qui s’oublie aussi vite qu’il se fait passer. Rien de mauvais mais rien de bon non plus. Et vous ne m’ôterez pas de l’idée qu’un album qui n’a rien de mauvais ne mérite pas une moyenne, car être neutre renvoie à un manque de personnalité que je ne peux laisser passer. Bon courage à… euh… quel est le nom du groupe déjà ? Hum… Bref, courage à ces trois Portlandaux.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1