3191

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été mise en ligne le 05 avril 2009
Sa note : 14/20

LINE UP

-Renaud Hantson
(chant+batterie)

-Michaël Zurita
(guitare)

-Olivier Spitzer
(guitare)

-Stéphane Bonneau
(guitare)

-Pascal Mulot
(basse)

-Marc Varez
(batterie)

TRACKLIST

1)Silicone Baby
2)U.S.A (Union Sacrée Des Assassins)
3)Voodoo
4)Combat
5)Paris Nuit
6)Indien De Demain
7)Mouroir
8)Electrique
9)200 Chrono
10)Addiction (Souffrir Avec Toi )
11)Ma Guitare
12)Lunettes Noires
13)Professionnelle
14)Sorcier (Remix 2008)

DISCOGRAPHIE

SJ 2009 (2009)

Satan Jokers - SJ 2009
(2009) - hard rock - Label : XIII Bis Records



Si il y a une reformation que l'on n'attendait pas en hard rock français, c'est bien celle de Satan Jokers. Renaud Hantson, réputé à la fois pour sa grande gueule et ses talents de chanteur, a effectué un retour au rock depuis quelques années avec Furious Zoo d'abord et maintenant avec cette reformation de Satan Jokers. En plus de cela, il continue à mener de front sa carrière solo orientée « variété française », carrière solo qui a fait couler beaucoup d'encre de la part des amateurs de hard français.

C'est bien connu, dès qu'un musicien étiqueté « hard rock » décide de jouer un autre style de musique, c'est tout pourri (Michael Kiske en sait quelque chose, dans un autre genre). Satan Jokers passe souvent pour une vaste clownerie (le nom du groupe n'aide pas faut dire), avec un hard français des années 80 accumulant tous les clichés. Avec SJ 2009, Renaud Hantson compte bien remettre les pendules à l'heure. Grosse production (rien à voir avec les derniers ADX et Mr Jack), line-up de premier choix (Pascal Mulot et Marc Varez, excusez du peu !), le groupe se donne les moyens de ses ambitions. Bien sur, hormis Renaud Hantson et l'apparition du guitariste Stéphane Bonneau sur "Sorcier", il ne reste personne du line-up d'origine de Satan Jokers (l'ancien bassiste, Laurent Bernat, étant décédé). Mais peu importe, Renaud Hantson avait pris une place de plus en plus importante pour le chant au fil des albums, il peut donc maintenant s'occuper du chant seul ; Pierre Guiraud, l'ancien chanteur du groupe, n'étant pas motivé par ce projet de reformation.

Avec SJ 2009, la qualité est au rendez-vous et ne devrait pas décevoir les amateurs de hard français, ça tabasse quand il faut ("Silicone Baby", "200 Chrono"), avec des refrains parfois vaguement « FM » ("Mouroir", "Paris Nuit", "Lunettes Noires") et des paroles bien dans l'esprit « hard français ». Là où d'autres artistes n'auraient pas osé certains rimes (le refrain de "Lunettes Noires", c'est quelque chose) ou les raccourcis faciles (exemple : USA = Union Sacrée des Assassins, il fallait oser), Renaud Hantson lui y va sans retenue et se lâche complètement. Rien qu'avec l'intro à la double pédale de "Silicone Baby", on reconnaît le style de Marc Varez, pour un peu, on se croirait presque sur un album de Vulcain. Les guitares sont également dans le plus pur style années 80, avec les quelques descentes de manche qui vont avec. Seul le son modernise le propos, à part ça cela sonne bien comme du Satan Jokers.

Les nostalgiques se délecteront du duo entre Renaud Hantson et Zouille (Sortilège) sur un des meilleurs morceaux du disque, "Indien de Demain". On pourra regretter qu'il y ait un peu de remplissage, deux ou trois titres de trop ("Électrique", "Voodoo"...). Mais la fin de l'album compense cette petite baisse de régime, avec d'excellents refrains, des mélodies très réussies ("Ma Guitare" et "Professionnelle", qui alterne à merveille passages acoustiques et électriques). Pascal Mulot s'en donne à coeur joie pour les slaps sur "Lunettes Noires", avec des vocaux à la Led Zep sur l'intro ("Immigrant Song" pour ne pas la nommer). Pour terminer, "Sorcier", un vieux titre remis au goût du jour, sonne toujours comme du bon vieux hard rock, Renaud s'époumone comme jamais et en fait des tonnes dans les aïgues.


SJ 2009 met surtout en valeur les qualités de chanteur de Renaud Hantson dont on savoure chaque intonation et dont on se demande à chaque nouveau couplet ce qu'il va bien pouvoir nous sortir. Les guitares savent faire parler la poudre quand cela est nécessaire et se mettre en retrait quand maître Hantson fait son show. Se moderniser tout en restant fidèle à son style d'origine, Satan Jokers peut se féliciter d'avoir réussi son retour, là où d'autres albums de reformation ne resteront pas forcément dans les annales (ADX en premier lieu).


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3