3412

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 15/20

LINE UP

-Mark Zonder
(batterie)

-Wayne Findlay
(guitare+basse+claviers)

-Gregg Analla
(chant)

TRACKLIST

1)Origin
2)Shatter
3)Swept Away
4)Altar
5)Another Planet
6)Deeper
7)Dove
8)Slavior
9)Give It Up
10)Red Road

DISCOGRAPHIE

Slavior (2007)

Slavior - Slavior



Signé chez InsideOut, Slavior est un groupe américain peu commun, mélangeant allègrement metal-prog, néo-metal et hard rock... de la fusion en veux-tu en voilà ! Rien qu'à voir leur look, on a déjà une idée de l'eclectisme qui reigne au sein de ce combo : le chanteur a un look « néo-d'jeunz », le guitariste de boeuf metalleux et le batteur de vieux progueux « intellectuel » ! Une chose est sûre : avec toutes ces différentes personnalités, en plus des références qu'on peut percevoir dans ce premier album, on n'a pas à faire à un énième groupe de néo-metal ou de prog-metal.

Quiconque ayant écouté du gros son dans les années 90 (Pantera, Machine Head, Korn), des groupes atypiques (Tool, King's X, Faith No More) ou du metal-prog plus récemment (école Pain Of Salvation) ne restera pas insensible à la musique de Slavior. Prometteur ? Et même plus que ça ! Ce premier album éponyme est impressionnant de maitrise, de successions de gros riffs évidents, de breaks techniques bien dosés et de refrains faciles à retenir , le tout accompagné du chant très performant de Gregg Analla, façon « Jonathan Davies quand il ne gueule pas » (il y a pire comme référence !). Si la plupart des titres foncent dans le tas, avec un enrobage technique et un éclectisme qui ont tout pour séduire ("Origin", "Swept Away", "Give It Up"), d'autres se montrent plus réfléchis comme "Altar", qui fusionne différents styles à la façon d'un Faith No More, ou le reggaïsant "Dove", avec un superbe refrain que n'aurait pas renié King's X au meilleur de sa forme. Et que dire du dernier titre, "Red Road", avec son intro acoustique, accompagné d'un final atmosphérique de toute beauté en « ghost track », si ce n'est que ces moments d'accalmie sont plutôt rares et bienvenus.

On appréciera la fraicheur de l'ensemble, la complémentarité des musiciens, réussissant à allier efficacité et technique, l'un ne prenant jamais le pas sur l'autre. On restera béat devant le jeu de Mark Zonder (batteur de Fates Warning), la qualité de la production et des arrangements (avec des claviers discrets). Difficile à classer tout ça ! Si Slavior fait parti de la branche "prog" de SPV (InsideOut), cela ne signifie pas que les amateurs de progressif vont se ruer dessus et adorer, Slavior reste un groupe de metal avant tout !


En tout cas, pour un premier album, c'est une sacrée réussite. Peut-être qu'en s'éloignant des références du metal des années 90 et en affirmant encore davantage sa personnalité, Slavior s'imposera progressivement comme une valeur sûre !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7