3432

CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
Cette chronique a été mise en ligne le 18 mai 2009
Sa note : 11/20

LINE UP

-Eric Adams
(chant)

-Ross The Boss
(guitare)

-Joey DeMaio
(basse)

-Scott Colombus
(batterie)

TRACKLIST

1)Wheels of Fire
2)Kings of Metal
3)Heart of Steel
4)Sting of the Bumblebee
5)The Crown and the Ring (Lament of the Kings)
6)Kingdom Come
7)Pleasure Slave
8)Hail and Kill
9)The Warrior's Prayer
10)Blood of the Kings

DISCOGRAPHIE


Manowar - Kings Of Metal
(1988) - heavy metal - Label : Atlantic Records



Ici le répondeur de Joey. Étant actuellement en train de mourir pour le métal, je ne suis pas joignable pour l’instant. Je vous invite donc à me laisser un message après le screaming épique sonore. Vous pouvez également passer le temps en écoutant le premier album sur lequel Ken Kelly a dessiné son personnage de guerrier sans nom, Kings of Metal. Je l’ai appelé comme ça car Ross, Eric, Scott et moi sommes les Rois du Métal. Avec une majuscule. Car si certaines tapettes et autres poseurs affirment que ce n’est pas un nom propre, c'est parce que ce ne sont que des faux qui méritent de mourir le coeur percé par une flèche noire de mort.

Le Métal, c'est magique. Les vrais Frères du Métal on les voit arriver de loin, et on les entend aussi d'ailleurs. Car les Vrais Frères du Métal (comme Ross, Eric, Scott et moi) roulent en Harley, et une Harley c'est bruyant en plus de coûter cher. On l'avait déjà dit dans "Warlord" et on le redira dans "Return of the Warlord", mais au cas où vous n'auriez pas compris on le réexplique dans "Wheels of Fire". A noter que nos Harley à nous ne roulent pas sur la route, car la route c'est pour les false. Nous, elles chevauchent à travers le ciel. Ben ouais, c'est ça quand on est les Rois du Métal, mec. En général quand on cause de motos on fait du hard-rock, mais là on a décidé de surprendre les whimps et on a fait du thrash à la place, avec un refrain épique et symphonique. Les Frères du Métal aiment les rythmes rapides, la preuve quand on accélère le tempo en concert ils font le Signe. Tu me diras, quand on le ralentit ils font le Signe aussi. Et entre les chansons. Et au bar. Et devant la salle. En fait ils le font même en pissant, et du coup ils n'arrivent pas à viser. Des propriétaires de salles se sont plaints à propos de leurs WC mais je leur ai roulé dessus. On ne critique pas les Immortels Frères du Metal qui Chevauchent à l'intérieur de la Gloire, merde.

Quand les Frères du Métal prennent les Sœurs du Métal en levrette il leur arrive aussi de faire le Signe, et du coup parfois ils tombent. Ça m'ennuie car les Sœurs du Métal sont là pour être nos esclaves, mais pour ça il faut les besogner correctement. J'ai fait une chanson pour expliquer aux Frères comment ils doivent s'y prendre, mais certains m'ont écrit qu'ils s'endorment quand ils l'écoutent. J'ai résilié leur abonnement à Fire of Steel Magazine, c'était forcément des Faux. Les Vrais savent que les tempos lents de Ross, Eric, Scott et moi (les Rois du Métal) sont la Puissance et la Gloire du Bien. D'ailleurs en parlant de puissance, j'ai découvert un truc fabuleux : les CLAVIERS. Moi qui pensais que c'était un truc de Faible, j'en suis tout retourné. En fait on peut faire des sons d'orgue et de musique de films avec ces trucs ! Personne ne m'avait dit. Du coup j'ai mis des passages d'opéra épique avec des super nappes et des choeurs et j'ai appelé ça "The Crown and the Ring". Il n'y a que ça pendant presque cinq minutes, c'est toujours pareil, c'est génial. On peut aussi faire du piano, et comme j'ai étudié dernièrement l'oeuvre d'un compositeur français de génie (Richard Clayderman), j'en ai mis dans ma ballade "Heart of Steel". L'acier, c'est important.

Eric aime de plus en plus beugler, et avec les autres Rois du Métal (Ross, Scott et moi) on aime bien aussi. Donc on lui a fait une chanson sur mesure avec Ross : "Hail And Kill". Ca c'est du titre : un Guerrier qui arrive, dit « Salut » AVANT de tuer le gnou qui lui barre la route, c'est ma définition de la Force. En tout cas la chanson claque bien. Comme "Kingdom Come", un truc grandiose avec du Lyrisme Flamboyant partout. Un certain Freddie Mercury m'a appelé pour me dire qu'on avait pompé sur son groupe, mais je l'ai envoyé chier. Et puis quoi encore ? De toutes façons il avait l'air malade, il ne nous gonflera pas longtemps. Le problème c'est surtout qu'à ce stade je ne savais plus quoi mettre pour remplir mon album des Rois du Métal. Alors j'ai mis un solo de basse, pour changer. Cette fois-ci j'ai repris un thème classique, ça fait tout bizarre vu qu'en général je fais n'importe quoi. Mais ça ne suffisait pas, alors j'ai demandé à mon jardinier et à son gosse d'enregistrer un dialogue racontant une histoire de Guerriers du Pouvoir. Une histoire expliquant que Ross, Eric, Scott et moi sommes les Rois du Métal, parce que je ne suis pas sûr que les gens aient saisi. Puis j'ai eu l'idée du siècle pour finir le disque : sur un riff de Métal Allemand (les Guerriers Ultimes) j'ai pondu un texte avec tous nos titres d'albums et de chansons à la suite. Hop, ayé, j'avais fin...


«Aaaaaallô ? Ah c'est toi, Ross ? Ouais, je viens de rentrer, j'ai entendu le répondeur tourner alors j'ai couru pour décrocher. J'étais parti chercher du pain et finalement j'ai fait cinq tours de périph en Harley, tu sais ce que... hein ? Comment ça l'album est naze à part deux ou trois titres ? Tu te QUOI ? Tu te casses ? Tu déconnes ou quoi ? Ross ? ROSS !»


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2