349

CHRONIQUE PAR ...

8
Alexis KV
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 13.5/20

LINE UP

-Jon King
(chant)

-Andy Gill
(guitare)

-Dave Allen
(basse)

-Hugo Burnham
(batterie)

TRACKLIST

1)To Hell With Poverty
2)Damaged Goods
3)Natural's Not In It
4)Not Great Men
5)Why Theory?
6)Anthrax
7)Paralysed
8)What We All Want
9)Ether
10)He'd Send The Army
11)Capital
12)I Love A Man In Uniform
13)At Home He's A Tourist
14)We Live As We Dream, Alone

DISCOGRAPHIE


Gang Of Four - Return The Gift
(2005) - punk - Label : V2



Le hasard, paraît-il, fait bien les choses. Est-ce par pur hasard que le quatuor de Gang Of Four a choisi de se réunir à nouveau et réenregistrer les meilleurs titres de leurs deux premiers albums, ayant sans aucun doute influencé des groupes bénéficiant de nos jours d'un succès commercial, tels que Franz Ferdinand? Peut-être pas, mais cet apparent opportunisme nous donne l'occasion de (re)découvrir un acteur majeur du mouvement post-punk et de constater que l'idée de combiner une approche punk et des rythmes de dance-floor ne date pas d'hier.

Amis amateurs de sophistication musicale, de prouesses techniques et de compositions à tiroirs, tribord toute et cap vers des chroniques qui devraient correspondre un peu plus à ce que vous recherchez. Chez Gang Of Four, la seule chose que vous risquez de trouver, c'est du minimalisme à tous les étages, des chansons directes et dénuées autant que possible de fioritures. Return The Gift, c'est tout d'abord une voix presque déclamatoire, faisant très peu durer les notes, combinée à une guitare au timbre strident, toujours à la limite du larsen, prodiguant des riffs volontairement épurés et se lançant parfois dans des solos qui tiennent plus du délire noisy qu'autre chose.

Mais Return The Gift, c'est surtout une section rythmique au groove implacable, souvent bien plus proche de schémas funk que du rock'n'roll. Si vous arriver à écouter des compos comme "To Hell With Poverty", "Not Great Men", "What We All Want" ou "I Love A Man In Uniform" sans vous mettre à taper inconsciemment du pied ou remuer la tête de façon ne serait-ce que presque imperceptible, c'est que vous n'êtes définitivement pas humain. Mais cet aspect ne doit pas éclipser la capacité de Gang of Four à varier légèrement les ambiances pour proposer quelque chose de plus sombre et presque mélancolique comme en témoignent "Why Theory?", "Anthrax" ou "Paralysed" (même si ces chansons recèlent aussi leur dose de groove).

Rajoutez à cela des paroles engagées et vindicatives, anti-militaristes ("He'd Send The Army") ou dénonçant la société de consommation ("Capital"), et vous obtenez finalement une musique plus intéressante qu'elle n'en a l'air au premier abord.


Toutefois, malgré une louable tentative de lifting par une production mise à jour et les remixes - la plupart très dispensables - présents sur le deuxième CD, Gang Of Four sonne un peu daté et soutient difficilement la comparaison avec ses héritiers. Ce qui n'empêche pas Return The Gift de rester très efficace pour vous motiver lors des réveils difficiles ou animer efficacement vos soirées branchées.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5