3576

CHRONIQUE PAR ...

40
Joe Le Hareng
Cette chronique a été mise en ligne le 12 août 2009
Sa note : 19/20

LINE UP

-John Garcia
(chant)

-Josh Homme
(guitare)

-Scott Reeder
(basse)

-Brant Bjork
(batterie)

TRACKLIST

1)Gardenia
2)Asteroid
3)Supa Scoopa and Mighty Scoop
4)100°
5)Space Cadet
6)Demon Cleaner
7)Odyssey
8)Conan Troutman
9)N.O.
10)Whitewater

DISCOGRAPHIE


Kyuss - Welcome To Sky Valley
(1994) - stoner Desert Rock - Label : Elektra



Wretch et Blues For The Red Sun posaient les jalons de ce qui allait devenir le desert rock et laissaient entrapercevoir le potentiel énorme de Kyuss : Sky Valley marque l'apogée du groupe de Palm Desert. Affûtant leur heavy rock matiné de blues et d'influences psyché, l'équipe de Josh Homme enregistre en 1993 un chef d'oeuvre, ni plus ni moins : 50 minutes de voyage sous le soleil accablant de la Californie. «Welcome To Sky Valley».


Tout commence par l'immense coulée de lave "Gardenia", qui balaye tout sur son passage avant de mourir dans un final groovy aux pieds d'"Asteroid". Guitares psychédéliques, cristallines, s'emmêlant dans les riffs boueux et vrombissants de la paire Homme/Reeder sous l'œil bienveillant de Brant Bjork, voilà le programme de la première partie de notre voyage. La traversée de "Supa Scoopa and Mighty Scoop" verra même l'apparition du premier solo, largement emprunt de wah et pétri de feeling du charismatique six-cordiste. Quant à notre narrateur, John Garcia, s'il n'est pas le meilleur chanteur qui soit, il se démène comme un beau diable pour nous raconter l'histoire de la Vallée.

La seconde partie de notre traversée démarre sur les chapeaux de roues : "100°" balance du riff punk avec force guitares surbaissées au son d'avion de chasse. Fatigués par tant d'agitation sous le soleil de plomb, qu'il fait bon se reposer à l'ombre de la superbe "Space Cadet". Complainte acoustique, entrelacs de chants susurrés, de percussions orientales et de notes électriques tournoyantes, Space Cadet est un oasis où il fait bon se rafraichir avant de reprendre la route... Pour le dernier volet, la batterie de Bjork prend les commandes de "Demon Cleaner" et les ronronnements des instruments à cordes font place nette pour la dernière partie de notre périple.

Les guitares reprennent du poil de la bête et déboulent à toute vitesse dans l'enchaînement "Odyssey"/"Conan Troutman" et c'est dans les volutes de poussière soulevées par notre rugissante caravane que naît "N.O.", reprise d'un morceau de Mario Lalli (Fatso Jetson) venant d'ailleurs prêter main forte au quator pour 4 minutes de blues rock dégoulinant de groove. Mais il est déjà temps de penser au retour et notre expédition prend fin sur "Whitewater", condensé de tout ce qui a précédé. La batterie groove comme rarement, à l'unisson des envolées de Josh Homme qui passe sans à-coup d'un riff indécent d'efficacité à une envolée psychédélique qui fleure les substances et la chaleur écrasante du désert californien.


Sorti en 1994 à la suite d'un problème de label, Welcome To Sky Valley marque d'une pierre blanchie par le soleil l'acmé de Kyuss. Passé l'enregistrement, Brant Bjork quittera le groupe et moins d'un an plus tard les Californiens sortiront le magique And The Circus Leaves Town avant de laisser Kyuss mourir de sa belle mort. Si d'aventure vous passez devant le panneau marquant l'entrée de la Sky Valley, n'hésitez pas à vous y aventurer. C'est une expérience que l'on n'oublie pas.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4