3650

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 9/20

LINE UP

-Ty Tabor
(guitare)

TRACKLIST

1)Ride
2)Stalker
3)I Know What I'm Missing
4)Afraid
5)Play
6)Beautiful Sky
7)She's a Tree
8)Take it Back
9)Wading In
10)Thankful
11)Pretty Good

DISCOGRAPHIE

Safety (2002)
Rock Garden (2006)

Tabor, Ty - Rock Garden
(2006) - rock - Label : Inside Out Music



La Terre est ronde, le Père Noël est une ordure, Ty Tabor fait toujours la même chose... Ou comment enfoncer des portes ouvertes dès l'introduction d'une chronique ! Que Ty Tabor soit un fonctionnaire délivrant des mid-tempos à l'infini, des mélodies devenues stéréotypées depuis le temps et qu'il privilégie allègrement la quantité à la qualité pour ses projets, ça on commençait à le savoir depuis quelques années. Sauf qu'ici, il a poussé le concept encore plus loin, il a carrément décidé de recycler tous les riffs, toutes les mélodies dont il nous abreuve depuis dix ans. Toujours pas lassé ? Même le son de guitare n'a pas bougé, toujours coincé dans les années "post-grunge" à partir de la tentative de revirement plus ou moins réussi sur Dogman ! Après Brendan O'Brien, King's X aurait pu aller plus loin, recruter un producteur typé néo-metal du style Ross Robinson et accorder les guitares un ton plus bas encore, pour faire moderne et célébrer le passage au nouveau millénaire. On a échappé à ça, on ne va pas s'en plaindre !

On pensait que Ogre Tones allait enfin remettre King's X sur le droit chemin. Mais non, Ty Tabor n'a toujours pas compris que des albums comme Rock Garden ne servent à rien. Si encore ses compos étaient inspirées, on passerait l'éponge malgré la redite. Même pas, son précédent album solo, le mélancolique Safety, était bien plus intéressant, on n'avait pas l'impression d'écouter du sous-King's X comme ici ! En cherchant bien, on trouvera un bon titre ici ou là comme "Afraid" au refrain dynamique, dans la veine de "I'm With You" du premier album de Platypus, When Pus Comes To Shove. C'est bien là le problème d'ailleurs, en écoutant ce disque on repensera toujours à ce qu'il a fait avant, à un titre antérieur à ce Rock Garden. Impossible d'en faire abstraction de tout ce passé. Le riff un brin heavy sur "Play", on sait qu'on l'a déjà entendu, sur Black Like Sunday ou Ear Candy. La fin de "Play" est tellement prévisible aussi, quand Ty Tabor fait un peu durer le morceau, un procédé on ne peut plus classique de sa part.

La ballade de base "Beautiful Day", l'inspiration pauvrissime de "Stalker"... Inutile de tout détailler de A à Z, Rock Garden est d'une banalité affligeante. N'existe t-il pas différentes possibilités ou combines pour varier un peu les tempos ? Pour Ty Tabor, la réponse est claire : non ! Quelques titres à sauver, parmi lesquels le légèrement bluesy "Take It" qui sort un peu de l'ordinaire ou les entraînants "Ride" et "Pretty Good". Ty Tabor n'est pas déprimé et cherche plus à se faire plaisir qu'autre chose, sans se poser la question sur l'utilité même d'un tel album ! Peut-être que certains fans toujours conciliants envers des musiciens qui ont ramé durant toute leur carrière ne se poseront pas ce genre de questions et apprécieront l'album simplement, ils ont bien de la chance ! Quand on pense que certains médias présentent toujours King's X comme un combo original, hors-normes, sous-estimé, créatif, j'en passe et des meilleurs. Dans le cas de Ty Tabor, ces qualificatifs ne sont plus d'actualité.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1