3849

CHRONIQUE PAR ...

15
Flower King
Cette chronique a été mise en ligne le 03 janvier 2010
Sa note : 11/20

LINE UP

-Nicolas Dumoulin
(chant)

-Stéphane Burlion
(guitare)

-Christophe Noiret
(guitare)

-Marc Johnson
(basse)

-Adrien Chambon
(batterie)

TRACKLIST

1)The Third Circle
2)Argas
3)The Breach
4)When Wolves Don't Lurk Anymore
5)The Anvil Sings

DISCOGRAPHIE


Lopsided - In Your Steps (EP)
(2009) - metal prog - Label : Autoproduction



Rien à faire ; plus j’y retourne, et plus je vois en In Your Steps un exemple de l’album qui cloche alors que tout aurait dû fonctionner. Le premier contact fut aussi trompeur que révélateur : durant vingt minutes, l’énergie de Lopsided m’a pris à la gorge, les plans réussis semblaient se succéder et entraîner mon corps dans une danse intérieure où l’esprit fait grève et l’instinct fait loi. Sauf qu’une fois l’expérience terminée, je n’étais pas fichu de me rappeler d’un seul morceau ; tout s’était évaporé.

Et ça n’était pas une affaire de complexité ou de schizophrénie musicale : les cinq morceaux développent les mêmes ambiances déchirées, le même jeu de piste entre accalmies mélodiques et crises de rage. Lopsided donne dans le metal progressif torturé, et techniquement il n’y a rien à redire sur ce choix. Au micro, Thomas s’en sort sur les deux tableaux : son chant clair plaintif, s’il n’évite pas quelques intonations nasillardes (le refrain de "The Breach") ne verse pas non plus dans le pathos et reste parfaitement juste ; quant à sa voix hurlée, elle se montre parfois impressionnante, notamment sur le final de "The Anvil Sings", où il lâche la bride pour magnifier l’intensité de la musique jouée. Cette dernière, Dieu merci, ne souffre ni d’une production étriquée ni des approximations désormais proscrites dans les autoproductions metal. On serait même plutôt dans le haut du panier : le son est vivant, ample, on pourrait par moments croire qu’ils ont été enregistrés sur scène… la scène…

Oui, ces morceaux ont un potentiel scénique évident. Quand on voit les formations dont Lopsided a assuré la première partie (Psykup, Klone, Om Mani, pas vraiment les groupes les plus mal-aimés du site), il est plus que recommandé de frapper un grand coup pour marquer les esprits. Et comme expliqué plus haut, ça marche… sur l’instant. Car, quand la curiosité vous pousse à y revenir, on se rend compte que tout cela manque de liant. L’homogénéité y est, mais pas la fluidité, et on vient parfois à se demander quelle histoire ces gens veulent nous raconter. Alors on y revient, encore… et on réalise que certaines sections ont fini par nous lasser, tandis que le problème précédent n’est toujours pas résolu. On doute alors de notre enthousiasme du début, peut-être étions-nous dans des dispositions optimales la première fois, mais non : pour une oreille vierge, les cinq titres de In Your Steps paraîtront très efficaces. Pour ce qui est de tenir la distance, c’est une autre affaire.


Déception. Lopsided a le potentiel pour être un brillant représentant de metal progressif couillu, emporté, violent ; un genre que l’on affectionne ici ! Malheureusement, si leur EP a bon goût en bouche, on prendra nettement moins de plaisir à le mâcher dans l’espoir d’y découvrir une éventuelle deuxième couche. Vite ingéré… vite oublié. On est en droit d’espérer mieux pour la prochaine.


www.myspace.com/lopsidedband


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5