3993

CHRONIQUE PAR ...

40
Joe Le Hareng
Cette chronique a été mise en ligne le 21 mars 2010
Sa note : 11/20

LINE UP

-Kip Winger
(chant+basse+claviers)

-Peter Fletcher
(chant+guitare)

-Nate Winger
(batterie)

TRACKLIST

1)Out in Outer Space
2)Nothing but the Sun
3)Your Revolution
4)Dead Stung
5)After Your Heart
6)Albatross
7)Jimmy and Georgia
8)Rack of Greed
9)Love Inspector
10)Joy Ride
11)Wooden Shoe

DISCOGRAPHIE


Blackwood Creek - Blackwood Creek
(2009) - hard FM - Label : Frontiers Records




Tu aimes le hard-rock couillu? Le rock tendu comme un slip? Les riffs qui envoient du gros? Les gros soli pentatoniques exaltés qui fleurent bon la testostérone? Les refrains péchus qui donnent envie d'hurler dans sa salle de bains? Alors passe ton chemin! Ce premier album de Blackwood Creek s'adresse plutôt aux amateurs de rock mélodique pas trop chargé en adrénaline, à écouter au coin du feu en sirotant une camomille pas trop sucrée.


Tout amateur de rock/hard a déjà vu au moins une fois le nom de Kip Winger, tant la liste des collaborations du bassiste est longue (sans compter une carrière bien remplie avec son propre groupe), pourtant au crépuscule d'une vie bien remplie, le père Kip nous fait une petite crise de nostalgie et ressort des cartons un « projet » vieux de trente ans : Blackwood Creek. Les sixties sont gentiment en train de se terminer, les frangins Winger et un pote, même pas en âge de se raser, décident de fonder un groupe de rock... Puis la vie étant ce qu'elle est, ce projet n'aboutira jamais... Du coup à bientôt 50 ans, nos sympathiques rockeurs jettent un oeil dans le miroir et décident que « mince, zut, c'est trop bête, on va le regretter, allez les gars chiche on le fait » et sortent un album de Hard FM sous les couleurs du label Frontiers.

Comme l'entreprise est louable! Comme le résultat est beaucoup plus mitigé! Oscillant entre le hard rock « un peu énervé », le rock « sortez vos briquets pour le refrain » et la ballade acoustique « qui fait pleurer », la musique de Blackwood Creek, si elle témoigne d'une solide expérience des musiciens dans leurs domaines respectifs, peine un peu à convaincre. Un opener plutôt réussi ("Out in Outer Space"), quelques titres vraiment sympathiques que l'on aurait préférés un peu plus péchus ("Dead Stung", "Jimmy and Georgia", "Joy Ride"), d'autres carrément bons ("Love Inspector" ou "Rack of Greed") et d'autres absolument dispensables ("Your Revolution", "Nothing but the Sun", ou encore l'affreuse "Albatross") pour un ensemble agréable à écouter mais quand même pas transcendant...


Vouloir réaliser un rêve de gosse, c'est bien. Mais proposer un vrai bon album avec de bons titres c'est mieux. C'est loin d'être mauvais - Kip Winger a de la bouteille et sait écrire des chansons qui plairont sans doute aux amateurs de Hard FM nostalgiques - mais ça laisse quand même un goût relativement neutre dans la bouche... À réserver aux fans du bonhomme.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1