3994

CHRONIQUE PAR ...

40
Joe Le Hareng
Cette chronique a été mise en ligne le 21 mars 2010
Sa note : 12/20

LINE UP

-Andy Alkman
(chant)

-Jocke Lundgren
(guitare)

-Henke Lönn
(basse)

-Kent G Svensson
(batterie)


TRACKLIST

1)Where Angels Die
2)Am I Blind?
3)I´m the Crucifix
4)A Remission Of My Sins
5)Save Me
6)Lost Forever
7)For My Family and Satan
8)In Anger
9)End of the Road
10)Stone by Stone
11)Moving On

DISCOGRAPHIE


Hellfueled - Emission Of Sins
(2010) - heavy metal hard rock on a pas mal écouté Ozzy - Label : Black Lodge




Gros riff groovy, guitare très sous-accordée, harmoniques qui sifflent et voix de corbeau à moitié mort... Ouaaaais! Finalement Ozzy n'a pas viré le gros Zakk et ils viennent de sortir un nouvel album! Yeah! Ah non, c'est Hellfueled... Mais comment c'est trop du foutage du gueule! Remboursez! Ah ben en fait c'est pas si mal... C'est même plutôt meilleur que ce que le barbu ou le vieux tatoué ont pu proposer ces dernières années. Enfin pas tout...


Vous l'aurez compris, ce Emission Of Sins a un peu le cul entre deux chaises. D'un côté Hellfueled pompe allègrement les productions estampillées Ozzy circa '90, le fait plutôt pas mal et ravive de bons souvenirs, d'un autre côté ce que le groupe propose est tellement peu original que Emission Of Sins laisse un goût amer dans la bouche. Au rayon six cordes Jocke Lundgren, excellent imitateur de Wylde, est carrément doué - tant dans le gros riff qui tache option son d'avion de chasse, que dans l'envolée solo qui va vite et qui fait mal - mais sort tellement peu des pas de son illustre ainé que c'en est un peu frustrant. Et il faut bien reconnaître que malgré un sacré mimétisme, il lui manque le groove du père Wylde, et ça, ça fait toute la différence! Niveau cordes vocales, le chanteur - Andy Alkman - oscille entre le Ozzy « récent » et le Zakk Wylde (encore lui, décidément) des années 2000, qui lui même tend vers Ozzy, c'est dire si on s'en sort pas...

Bref c'est pas super original, surtout quand derrière vous avez une section rythmique qui a autant de personnalité qu'un yucca (ce n'est absolument pas condescendant pour les yuccas) : batterie pas bien groovy, triggée à mort et basse inaudible = bof... Niveau morceaux; on s'en tire finalement pas trop mal. L'opener "Where Angels Die" fait son boulot avec efficacité et donne envie de savoir plus. "Am I Blind" confirme et "I'm the Crucifix" laisse entrevoir l'ensemble de l'œuvre : ça va pas être hyper varié... Et ca ne l'est pas, et ca commence à lasser dans la deuxième partie. Malgré cela, quelques morceaux tirent leur épingle du jeu et se révèlent plus qu'efficaces : "A Remission of My Sins" (si on oublie le refrain un peu cucul), la très punchy "Save Me" (quel riff!) et la groovy "Stone by Stone", pas originale pour un rond mais catchy. Le reste flirte avec le médiocre et le déjà entendu et gâche le bel élan du début. Dommage.


Pour des mecs qui viennent d'Husqvarna, c'est pas des tronçonneuses! Jouant la carte du heavy « à la » Ozzy, les Suédois d'Hellfueled offrent un cinquième album, carré, efficace mais sans grande personnalité... Sans doute les fans de la carrière solo du Prince Of Darkness y trouveront leur compte. Les autres, ceux qui recherchent un peu de fraicheur dans un genre qui tend de plus en plus vers la repompe de formules qui ont marché il y a 20 ans risquent d'être bien déçus.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3