4030

CHRONIQUE PAR ...

13
Dupinguez
Cette chronique a été mise en ligne le 15 avril 2010
Sa note : 12/20

LINE UP

-Jon Oliva
(chant+guitare+piano)

TRACKLIST

CD1
1)Power of the Night
2)Hall of the Mountain King
3)24 Hours Ago
4)Legions
5)Gutter Ballet
6)Summers Rain
7)When the Crowds Are Gone
8)Ghost in the Ruins
9)If I Go Away
10)NYC Don't Mean Nothing
11)Edge of Thorns
12)All That I Bleed

CD2
1)Handful of Rain
2)Chance
3)One Child
4)I Am
5)Anymore
6)Hourglass
7)The Wake of Magellan
8)Morphine Child

Acoustic Bonus Tracks:

9)Anymore
10)Not What You See
11)Out on the Streets

DISCOGRAPHIE


Savatage - Still The Orchestra Plays (Best Of)
(2010) - heavy metal - Label : Edel



Savatage est en standby depuis presque une dizaine d’années aujourd’hui. Pourtant, chaque année, les interviews données ici et là viennent raviver les espoirs de reformation, de nouvel album, de tournée d’adieu, permettant d’entretenir un flot de bave constant aux lèvres des fans. Pourtant le désespoir commence à se faire pesant après toutes ces promesses non tenues. Et voilà que débarque un double best-of, alors même que Jon Oliva s’embarque dans une tournée spéciale qui risque de comporter sont lot de reprise du ‘Tage. Opération vilement mercantile ou lueur d’espoir ?

Avant de rentrer dans ce genre de considérations, il s’agit d’abord d’analyser le produit lui-même. Alors évidemment, vu qu’il s’agit d’un best-of, on aura droit aux inévitables débats sur la tracklist : ceux qui auraient aimé que certains albums soient mieux représentés que d’autres, ceux qui apprécieront l’équité des choix effectués, ceux qui regretteront l’absence de tel ou tel hit ("Tonight He Grins Again"), etc. Bref, on connait la chanson. Mais force est de reconnaitre que Still The Orchestra Plays offre un pot pourri intéressant pour celui qui voudrait découvrir la carrière de Savatage, le fan averti n’ayant aucun intérêt à se procurer ce best-of… ou presque, on y reviendra. Le problème, c’est que niveau best-of, on avait déjà été bien servis chez Savatage. Dans le désordre : The Best And The Rest, From The Gutter To The Stage, Believe… Difficile de percevoir la valeur ajoutée du petit dernier dans ce marasme, si ce n’est une meilleure représentativité des derniers albums en date, The Wake Of Magellan et Poets And Madmen, soit… quatre titres. Un peu maigre.

Quelques agréments supplémentaires auraient donc été appréciables : un petit remaster, quelque chose dans ce goût-là. Mais rassurez-vous : Jon y a pensé ! En fin de CD2 se trouvent trois relectures acoustiques. Dans celles-ci, on regrettera déjà la présence de "Anymore", déjà dans sa version originale quelques pistes auparavant. De plus, aucun effort particulier n’a été fait sur la production de ces dernières. Bien que ces reprises ne soient pas dénuées d’intérêt, on a donc un peu l’impression que c’était la solution de facilité : une guitare, un piano, une voix, parfait, on a déjà tout à la maison, pas besoin de faire appel au moindre musicien. Non, le véritable intérêt de ce best-of réside dans son édition limitée comportant une réédition du Japan Live en DVD, que l’on n'espérait plus. Mais là encore : arnaque ! Car le live est uniquement disponible en accompagnement du best-of et ne peut être acheté seul, obligeant le fan à raquer pour deux produits au lieu d’un seul, dont un lui sera inutile, si ce n’est pour les collectionneurs avertis. La qualité du DVD ne sera pas évoquée ici, puisqu’il n’est pas présent dans les versions fournies aux chroniqueurs.


Les intentions derrière Still The Orchestra Plays semblent donc un peu puer le poisson pas frais. En plus de rappeler Savatage au bon souvenir des fans sans garantie de quoi que ce soit de nouveau derrière, cette sortie permet aussi de fans de raquer pour un best-of qu’ils ne se seraient probablement pas procuré sinon, uniquement pour les beaux yeux d’un DVD live. Cela dit, pour le néophyte, il s’agit probablement de la meilleure porte d’entrée dans l’univers de Savatage, sans arnaque aucune. Choisissez votre camp.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1