4127

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été mise en ligne le 09 juin 2010
Sa note : 11/20

LINE UP

-Mordechai von Renvaktar
(chant)

-Fjalar
(guitare+batterie)

-C. Ashuck von Renvaktar
(basse)

TRACKLIST

1)Vinterriket
2)Köldens Union
3)1160 (Miovik)
4)I Väntan Pa Den Absoluta Nollpunkten
5)Evig Köld Koncentrerad
6)Snö
7)Fjällhöga Nord
8)Bortgang Af Alvrödul, Ljusets Förfall
9)-
10)Blekinge

DISCOGRAPHIE

Blekinge (2010)

Istapp - Blekinge
(2010) - black metal - Label : Metal Blade Records



Istapp c’est un groupe de 3 grands méchants gaillards suédois qui viennent du Nord super froid. C’est pas moi qui affabule, c’est le discours promo qui dit ça. S'ils sont si méchants et si froids, ils doivent donc faire du black metal non ? Bingo ! Originaux comme pas 2 dites donc. Pour ne pas aider, la pochette noire et blanche dépeignant un arbre sombre et inquiétant pris dans la neige vient confirmer tout ceci. Il manquerait plus que musicalement le groupe soit une blague.


Les bases sur lesquelles il s’élance ne sont donc pas des meilleures. Accumulation de clichés et environnement global n’aident franchement pas à partir avec un bon a priori. Néanmoins, les a priori sont contre-productifs en terme de critique, donc autant les mettre au placard et écouter ce que le groupe a à proposer musicalement. Contre aucune attente, le blast nous accueille dès le début sur un riff déjà entendu. On navigue dans les eaux... du death mélodique version vieil In Flames, le chant écorché façon Anders Friden participe au rapprochement. Le rythme est plus élevé toutefois et les intentions bien plus black metal. La composition est donc mélodique, le chant black/hurlé et les riffs... pas trop mal l’air de rien. Ça ne casse pas des briques mais c’est correct. Surprise, il y a un break avec une mélodie qui passe bien au sein de la chanson. Pas forcément original encore une fois, mais ça a le mérite d’être au moins bien fait.

Malheureusement, tout ça est démoli par un son digne d’une démo. Pour vous faire une idée, pensez à des guitares sans grain ni puissance avec le son lisse d’un groupe débutant, sans être garage mal enregistré. La batterie fait très boîte à rythme quant à elle. Seule la basse surnage finalement. Si les compositions tenaient la route, le son, lui, retient le groupe dans son désir de semer la guerre. A noter l’intervention du chant clair, pas incongru qui plus est, sur "I Väntan Pa Den Absoluta Nollpunkten" pour un refrain agréable à écouter. C’est aussi la guitare sèche qui fait une apparition fugace sur "Fjällhöga Nord". Ce n’est plus original en 2010 mais ça aère la musique et lui donne plus d’envergure. En parlant d’envergure, les chansons n’en ont malheureusement quasiment pas. Cela reste assez bas le front avec des riffs convenus, mélodiques mais non mémorables et piochant beaucoup dans le répertoire du death ou black mélodique classique.


Cela amène naturellement à penser que Istapp produit là un premier album sans grande ambition musicale, pas désagréable cependant, voué à rester un disque mineur du black metal, tendance heavy mélodique. Il faudra faire des efforts de personnalité pour le prochain ! Vous pouvez vous permettre de regarder de loin.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6