4159

CHRONIQUE PAR ...

39
Pietro
Cette chronique a été mise en ligne le 19 juillet 2010
Sa note : 14.5/20

LINE UP

-Hannes Braun
(chant)

-Ande Braun
(guitare)

-Jim Müller
(guitare)

-Steffen Haile
(basse)

-Andi Schnitzer
(batterie)

TRACKLIST

1)Addicted To Metal
2)Run For Your Life
3)Supersonic Killer
4)High Enough (reprise de Damn Yankees)
5)Love Me Hate Me
6)Hysteria
7)All Against All
8)In The Name Of Iron Fist
9)Assassins Of Love
10)Why Can't You Hear Me
11)We Want More
12)Metal Nation

DISCOGRAPHIE


Kissin' Dynamite - Addicted to Metal
(2010) - heavy metal - Label : AFM Records



Listons les faits de manière tout à fait objective : un nom de groupe ridicule (emprunté à une chanson obscure d’AC/DC), un titre d’album encore plus risible, des noms de chansons caricaturaux et une pochette carrément grotesque représentant les membres du groupe courant sur une enclume géante pour fuir un marteau prêt à s’abattre sur eux dans un torrent de flammes et d’étincelles… on ne peut pas dire que Kissin’ Dynamite fasse dans la finesse. Sans surprise, ils sont allemands.

J’aurais peut être pu me dispenser de cette vanne au vu de la magnifique coupe du monde réalisée par la Nationalmannschaft qui aurait mérité mieux que cette troisième place à laquelle elle semble abonnée. Peu importe, les clichés ont la vie dure. Addicted to Metal est déjà le deuxième album des jeunots de Kissin’ Dynamite, leur premier essai de 2008 Steel Of Swabia (il y a une cohérence entre les titres, reconnaissons-le) étant à l’époque l’œuvre d’une bande d’adolescents. Les clichés dans lesquels baigne l’imagerie du groupe sont confirmés musicalement dès le morceau titre qui ouvre l’album. Véritable hymne metal mid tempo au riff entêtant propice au headbanging forcené que n’aurait pas renié Accept et dont l’apothéose est un refrain qu’il est impossible de ne pas reprendre en chœur dès la première écoute, c’est un carton plein d’entrée. Rajoutez l’apparition en guest d’Udo Dirkschneider qui semble avoir pris le groupe sous son aile gracile et agile, et vous obtenez un morceau complètement con mais redoutablement efficace, voire irrésistible. Mais là où les Souabes font très fort, c’est qu’ils parviennent à rééditer cette performance à de nombreuses reprises sur l’album.

Le groupe, finalement plus fin que ce que le morceau d’ouverture pouvait laisser penser, a le sens du refrain qui tue comme le prouvent les brulots 'Run For Your Life' et 'Supersonic Killer' vraiment irrésistibles mélodiquement, ou encore une reprise anecdotique mais très hard FM du 'High Enough' des Damn Yankees. Bien entendu tout cela a déjà été entendu et les influences très 80’s du groupe sont flagrantes, qu’il s’agisse de Judas Priest, Iron Maiden, Accept donc, mais aussi Scorpions sur un 'Love Me Hate Me' positif et fun. Helloween est un nom qui vient plusieurs fois à l’esprit à l’écoute de l’album ('All Against All', totalement dans l’esprit des citrouilles, ou le plus léger 'Assassins Of Love'). On pense aussi à un mélange de Rob Halford et d’Andi Deris sur le refrain suraigüe et hurlé de 'In The Name Of Iron Fist', très heavy après une intro plus calme. Kissin’ Dynamite n’évite pas quelques pièges en fin de parcours. Le passage obligé de la ballade, 'Why Can't You Hear Me', est assez banal (mais sauvé par une magnifique interprétation de l’excellent Hannes Braun, à l’aise dans tous les registres), et la tentative de créer un hymne metal bas du front à la Manowar sur le bien nommé 'Metal Nation' n’est pas une grande réussite.


Addicted to Metal, bien que bourré de clichés, est donc un belle petite surprise. Il se dégage une vraie fraicheur et une joie de jouer palpable de cet album réalisé par des musiciens véritablement excellents malgré leur très jeune âge (la paire chanteur-soliste fait mouche) qui magnifient un vrai talent de composition. Pour une fois le blabla promotionnel dit peut être la vérité : et si Kissin’ Dynamite était le meilleur nouveau groupe allemand depuis Edguy ?


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1